Maroc

Faïssal Sehbaoui: “une agriculture plus durable et rentable en Afrique”

Faïssal Sehbaoui.
Directeur général d’AgriEdge

L’Université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir a eu raison d’incuber une startup dans l’agriculture de précision. En à peine trois ans, cette jeune pousse, baptisée AgriEdge, est sur plusieurs fronts. Son directeur général, Faïssal Sehbaoui, nous détaille les diverses actions entreprises et les ambitions d’AgriEdge qui dépassent déjà les frontières nationales.


Vous venez d’organiser la 4e étape de la Caravane Agritech à Laâyoune, les 1er et 2 juin derniers. Quelles sont vos ambitions par rapport à cette initiative ?
Cette 4e étape était un grand défi pour toute l’équipe AgriEdge, car le digital allait être confronté à une contrainte supplémentaire, à savoir le climat saharien. Mais, on a été agréablement surpris par le nombre de participants qui ont montré de l’intérêt pour nos services, dont le service «Camel Edge» que nous avons officiellement lancé à cette occasion pour proposer une réponse aux besoins de l’élevage camelin. Notre carnet de commande est bien rempli, et nous allons passer une bonne période dans la région durant le reste de cette année. Cette étape de Laâyoune nous a aussi rappelé que l’une des grandes richesses de notre pays est la diversité de ses régions. Nous avons donc décidé de capitaliser sur cette dimension pour doter la Caravane Agritech d’une nouvelle vision. C’est-à-dire que lors des quatre prochaines étapes programmées pour cette 1ère édition de la caravane, nous lancerons à chaque fois un service adapté.

Comment AgriEdge fait pour amener les agriculteurs à adhérer aux technologies de l’agriculture de précision ?
La vraie difficulté pour que l’Agritech soit couramment utilisée n’est pas l’analphabétisme mais plutôt le pragmatisme. Si vous recommandez à un petit agriculteur le même itinéraire technique que celui proposé pour un grand agriculteur, naturellement, il ne fera pas appel à vous, car ce genre d’itinéraire demande un investissement important qu’il ne peut pas assurer. Toutefois, si vous intégrez, dans ces recommandations, une dimension innovatrice en les adaptant à l’ensemble des contraintes de la petite agriculture, là, vous aurez une large acceptation. C’est dans cet esprit que nos solutions sont élaborées et conçues afin de répondre à des problématiques réelles telles que le vivent au quotidien les producteurs, tout en tenant compte du contexte dans lequel opère ces producteurs.

Vous avez lancé plusieurs applications dans l’agriculture de précision et dans l’élevage de précision. Comment évoluent-elles ?
Nous avons des applications autour de tous les axes de production impactant les rendements, à savoir la fertilisation, l’irrigation, la gestion phytosanitaire qui sont sommairement FertiEdge, AquaEdge, PhytoEdge. À ces applications, s’ajoutent des solutions de prédiction de rendement (YieldEdge), d’accès au marché (AgriSoo9) et d’élevage de précision (CattleEdge) pour la gestion des bovins et, très récemment, CamelEdge destiné à l’élevage camelin. Aujourd’hui, AgriEdge compte une vingtaine d’entreprises agroindustrielles actives dans le secteur agricole, une dizaine de coopératives agricoles pour le volet AgriTech, une centaine de coopératives pour le volet e-commerce, et plus que 60.000 petits agriculteurs de cinq pays africains. Auprès de tous ces partenaires, AgriEdge s’engage à aider à réduire leurs coûts opérationnels liés aux intrants agricoles et augmenter durablement leurs productivité et leurs rentabilité.

Est-il vrai qu’AgriEdge offre gratuitement ses applications aux petits agriculteurs ?
À AgriEdge, nous avons opté pour le freemium en ce qui concerne nos applications pour les petits agriculteurs, mais nous œuvrons aussi pour que nos solutions aboutissent au petit producteur sans pour autant peser sur sa bourse. Ceci est le fruit d’un travail impliquant les acteurs de la chaîne de valeur agricole à tous les niveaux. Je souhaite être très clair : si vous êtes un petit agriculteur et souhaitez utiliser les services AgriTech d’AgriEdge, sachez que vous n’aurez rien à payer. Si vous êtes une coopérative agricole et souhaitez commercialiser vos produits à travers notre plateforme de e-commerce, sachez aussi que vous n’aurez rien à payer.

Avec Filaha Innovation Program, vous avez aussi des ambitions africaines. Comment s’est passée cette première édition ?
Filaha Innovation Program est un programme innovant qui rompt avec l’accompagnement classique des porteurs d’idées. Il est grandement inspiré de l’expérience intrapreneuriale d’AgriEdge qui a permis, en trois ans, de passer d’une idée à une structure de référence en Agritech. C’est un programme qui s’appuie sur la notoriété scientifique et académique de l’Université Mohammed VI Polytechnique et la diversité de ses laboratoires de recherches. Cela permet à AgriEdge de mobiliser des partenaires académiques et industriels de renom pour une cause commune, à savoir faire du digital un levier pour le développement d’une agriculture plus durable et plus rentable en Afrique. 

Aziz Diouf / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page