Maroc

Évaluation des politiques publiques : l’ENSA lance un cycle de formation

L’École nationale supérieure d’administration s’associe à la Harvard Kennedy school pour lancer une formation sur l’évaluation des politiques publiques. Ce cycle se déclinera en deux temps, une première partie portant sur la formation des formateurs et une seconde dédiée au déploiement des modules BCURE au sein de l’ENSA.

L’évaluation des politiques publiques est une minutieuse besogne. Conjuguée aux enjeux stratégiques du pays, elle donne d’autant plus de pertinence au partenariat fraîchement acté entre l’École nationale supérieure d’administration (ENSA) et Harvard Kennedy school of governement (KSG). La convention signée entre les deux organismes, lundi, concerne la mise en place d’un cycle de formation au profit des hauts fonctionnaires, cadres supérieurs et des enseignants sur les nouvelles approches de l’évaluation des politiques publiques. Cette formation qui s’inscrit dans le cadre du programme Millennium challenge corporation (Compact II) porté par l’Agence millenium challenge account-Morocco, vise à créer une dynamique positive pour faire aboutir le projet «Building capacity to use research evidence» (BCURE) de Harvard au sein de l’ENSA.


Selon les deux institutions, cette initiative puise sa philosophie dans le renouveau du modèle de développement et l’émergence d’une nouvelle génération de politiques publiques qui appellent une appréciation aussi exacte que possible des effets et des impacts des actions de développement engagées par l’État. Ladite formation sera encadrée par d’éminents professeurs de la Harvard KSG. Elle se déclinera en deux temps à savoir une première partie portant sur la formation des formateurs (TOT) et une seconde dédiée au déploiement des modules BCURE au sein de l’ENSA, selon les explications données par le directeur général de l’ENSA, Rachid Meliani. La 1re partie de cette formation vise à former un vivier de 23 personnes, composé d’enseignants, de cadres supérieurs et de hauts fonctionnaires relevant notamment des ministères de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, de l’Intérieur, ainsi que de l’Observatoire national du développement humain, du Conseil de la concurrence, de l’Instance nationale de l’évaluation du système de l’éducation et de la formation, en plus de magistrats et d’inspecteurs des finances. La seconde partie du partenariat porte, quant à elle, sur l’implémentation des modules BCURE dans les curricula de l’ENSA et leur intégration dans la palette des formations initiales et continues assurées par l’école, notamment en vue d’accompagner le déploiement du nouveau modèle de développement, a précisé Meliani. Et de souligner que l’ENSA ambitionne, depuis plus de trois ans, de contribuer au renforcement des compétences à travers la création d’un véritable foyer d’excellence sur l’évaluation et l’analyse des politiques publiques. 

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page