Maroc

Être salopard selon Tarantino

C’est l’un des événements de cette année, la sortie de l’opus décalé et croustillant du génie Quentin Tarantino. Il offre «Huit salopards» , un film très attendu par le public !


Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes, John Ruth, dit «Le Bourreau», fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière, Daisy Domergue, pour se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major, Marquis Warren, un ancien soldat, lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le Confédéré, le Mexicain, le Cowboy et le Court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie… Selon AlloCiné, Tarantino annonçait que le scénario de son western «The Hateful Eight», en janvier 2014, était terminé. Quelques jours plus tard, il déclarait, au site Deadline, qu’il renonçait à réaliser le film car son scénario avait fuité sur internet. À l’époque, le réalisateur déclarait au média : «Je suis très très déprimé. J’avais terminé le scénario, un premier jet, et je n’avais pas l’intention de le réaliser avant l’hiver prochain, dans un an.

Je l’avais confié à six personnes, et apparemment il est sorti sur la place publique». Il avait ajouté : «Je ne ferai pas ce film. Je vais publier le scénario, et c’est tout pour le moment. Si je ne peux pas leur faire confiance, je n’ai aucune envie de le faire. Je le publierai. J’en ai assez. Je vais passer à autre chose». Selon la même source, Quentin Tarantino ne cesserait de surprendre.

Pour preuve, le metteur en scène a expliqué que ses principales sources d’inspiration pour The Hateful Eight se situent moins du côté du cinéma que de celui des séries western des années 1960, comme Bonanza, The Virginian et The High Chaparral ! Ces séries comprennent en effet plusieurs épisodes dans lesquels des hors-la-loi prennent en otage les personnages principaux, le tout se déroulant en huis clos, dans un refuge isolé au fin fond de l’Ouest américain le plus sauvage.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page