Maroc

Éolien : InnoVent investit 300 MDH à Oualidia

Le groupe InnoVent met en production l’un des premiers parcs éoliens privés au Maroc dans le cadre de la loi 13-09. La construction de ce parc éolien s’inscrit pleinement dans le cadre des engagements de l’État en faveur de la transition énergétique et de la réduction de sa dépendance électrique.

InnoVent Maroc, filiale du groupe français éponyme spécialisé dans le développement et l’exploitation de parcs éoliens et solaires, entre en production au Maroc dans le cadre de la loi 13-09. Il s’agit du 3e opérateur du marché éolien à mettre en production un parc privé au Maroc à la faveur de cette loi. Implanté dans la commune de Oualidia (province de Sidi Bennour, nord-ouest) à proximité de l’océan Atlantique sur un domaine de 10 hectares, le parc a été mis en production le 12 mars dernier, date à laquelle il a injecté les premiers kilowattheures dans le réseau national de l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE), suite à la mise en service de sa première machine de 3 MW. Le projet, dont la construction a mobilisé un financement sur fonds propres d’InnoVent à hauteur de 300 MDH, a aussi généré environ 300 emplois qui, tout au long de l’exploitation, contribueront au développement social et économique de la région.


«Nous sommes honorés de la confiance et du soutien permanent que le royaume du Maroc nous témoigne depuis le début du projet, et ce, à travers l’ensemble de ses institutions ministérielles, des autorités locales et de l’ONEE. Nous sommes très heureux de participer efficacement à la transition énergétique du pays. Notre groupe croit fortement au potentiel du Royaume en matière d’énergies renouvelables. D’autres projets éoliens sont en cours de développement par nos soins dans le pays», indique Driss Faouzi, responsable Maroc d’InnoVent.

Le site de production de Oualidia atteindra sa pleine capacité de 36 MW à la fin du premier semestre 2021. L’une des spécificités de ce projet est que le parc est composé de deux fois six éoliennes, dont l’une d’entre ellessera la plus haute d’Afrique, atteignant 202 mètres en bout de pale. Dénommée Nabralift, cette structure tripode innovante a été développée par la société espagnole Nabrawind et «surélevée sur un mât afin d’atteindre des vitesses et qualités de vent supérieures et de gagner jusqu’à 40% de production», explique le responsable d’InnoVent Maroc.

Autre spécificité du projet : «La fondation d’une éolienne Nabralift ne nécessite que 80 m3 de béton et 10 tonnes d’acier, contre les 500 m3 de béton et 60 tonnes d’acier habituellement nécessaires pour une éolienne conventionnelle», explique le manager. Avec une production annuelle attendue à plus de 80 gigawatt-heure (GWh)d’énergie, l’électricité verte injectée dans le réseau de l’ONEE permettra d’éviter l’émission de 60.000 tonnes de gaz carbonique chaque année. La société InnoVent Maroc a signé un contrat de vente de type PPA (Power Purchase Agreement) de cette électricité verte avec la société STMicroelectronics, leader mondial des semiconducteurs, pour son site de production de Bouskoura. Justement, rappelons que le même site de STMicroelectronics à Bouskoura s’est doté, en décembre 2019, d’une des plus grandes installations d’ombrières photovoltaïques au Maroc, comprenant plus de 2.400 panneaux solaires d’une puissance installée de 672 kilowatt crête (kWc) et représentant une surface de 4.000 m2 équipent le parking de l’entreprise.

Avec une production annuelle équivalente à plus de 1 GWh d’énergie verte, le projet d’ombrières combiné à ce nouveau contrat d’achat de type PPA avec InnoVent consolident les engagements verts du spécialiste des semiconducteurs.

Modeste Kouamé / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page