Maroc

Enquête : l’annonce du vaccin apporte un vent d’espoir

Les résultats d’une enquête réalisée du 17 au 25 décembre dernier, portant sur l’impact de l’annonce de la campagne de vaccination contre la Covid-19 sur les Marocains viennent d’être dévoilés. Menée par Imperium Media, cette enquête révèle que 55% des Marocains sont optimistes quant à la situation économique du Maroc alors que 78% d’entre eux pensent sérieusement à épargner dans l’avenir.

Le moral des Marocains reprend des couleurs. C’est le sentiment qui se dégage des conclusions de l’enquête menée par Impérium Media à propos suite à l’annonce de la campagne de vaccination anti Covid-19 et son impact sur les projections d’avenir des Marocains. L’enquête, intitulée «les perspectives après l’annonce du vaccin covid-19», montre à quel point la perspective d’une vaccination joue favorablement sur le moral des citoyens. En effet, qui dit éradication du virus, dit reprise économique. Selon cette étude, les Marocains se disent confiants pour 2021. En effet, 56% d’entre eux ont affiché leur optimisme. Cette tendance se confirme auprès des jeunes qui s’attendent à ce que cette étape apporte une stabilité et un dynamisme du marché de l’emploi, indique l’enquête.

Les modes de consommation ont changé
Concernant l’impact financier de la pandémie, l’enquête relève que celle-ci a profondément modifié les dépenses de deux Marocains sur trois car 51% des sondés ont dépensé plus de 75% de leur épargne durant la pandémie. Cette dernière, ayant eu un impact considérable sur la population interrogée dans le cadre de l’enquête, l’étude fait état d’un indice de cogitation à l’épargne de 78%. Ceci devrait se répercuter sur leurs habitudes de consommation en 2021, les achats impulsifs de plaisir devenant plus rares, prévoit la même source. Par ailleurs, l’enquête souligne que ces données rejoignent ceux de l’enquête sur l’impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages réalisée par le Haut-commissariat au Plan (HCP) du 14 au 23 avril 2020. Ainsi, le HCP révélait que 24% des Marocains craignaient de perdre leur emploi alors que 49% se montraient plus préoccupés par le risque de contamination. De leur côté, 34% des ménages affirmaient n’avoir aucune source de revenus en raison de l’arrêt de leurs activités durant le confinement. 38% des ménages affirmaient également que leur revenu couvre uniquement les dépenses et 22% puisaient dans leurs épargnes, selon le HCP. En outre, l’enquête d’Imperium souligne que l’épargne est devenue une priorité pour les Marocains : plus de sept personnes sur dix pensent à l’épargne et cinq y pensent très sérieusement. «Cela peut être un indicateur très important pour les organismes financiers quant au lancement, dans les mois à venir, de nouveaux produits d’épargne qui seront adaptés à une cible bien précise», lit-on au niveau de l’enquête.

Confiants pour 2021
Malgré une crise sanitaire encore présente, l’étude note que les Marocains sont en majorité confiants pour 2021, notamment pour la situation économique de cette année. Seuls 12% d’entre eux pensent que la situation économique du Maroc sera «pire qu’avant», précise l’étude. Cet optimisme s’explique par le fait que plus de 57% des Marocains affirment que tout prendra fin d’ici le 1er semestre de 2021. Les pessimistes, qui ne représentent que 5%, ont déclaré qu’il faudrait plus d’une année pour que la vie revienne à la normale. Ainsi, l’enquête note que l’annonce du lancement de la campagne de vaccination a redonné confiance aux Marocains en un futur meilleur ainsi qu’une année 2021 positive et porteuse d’un changement dans leur vie en général. Ainsi, les personnes sondées espèrent que ce changement touchera, dans un premier temps, le niveau social pour 69% d’entre eux, suivi de leur situation financière (56%) et enfin 44% espèrent un changement sur le volet personnel. Cependant, cet espoir n’est pas unanimement partagé puisque 45% des Marocains pensent que la Covid-19 continuera à impacter leur état psychologique même après la vaccination. 25% d’entre eux affirment qu’ils continueront de se conformer aux habitudes comportementales qu’ils ont développé durant la pandémie à savoir le port du masque, la distanciation sociale, l’interdiction de se rassembler. Mais, une chose est sûre, depuis l’annonce de la vaccination «l’indice d’optimisme a grimpé de 3% en une semaine», conclue l’enquête d’Imperium. 

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page