Maroc

El Khiam: «Les personnes qui reviennent des zones de tension sont soumises à des interrogatoires»

Abdelhak El Khiam, directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), a affirmé, lors d’une interview avec France 24, que 1.623 Marocains ont rejoint les foyers de tension où combattent les organisations terroristes et les milices.

El Khiam, qui répondait aux questions du journaliste de la chaîne française, a ainsi souligné que 1.623 Marocains ont rejoint les foyers de tension où combattent les organisations terroristes et les milices, dont 400 ont été tués et 78 autres sont revenus au Maroc.


El Khiam a fait savoir que la loi marocaine incrimine quiconque rejoint ou tente de rejoindre les organisations terroristes, faisant savoir que les personnes qui reviennent des zones de tension sont soumises à des interrogatoires.

Un rapport réalisé récemment par le think tank américain Potomac Institute et l’Inter-University Center on Terrorism Studies (IUCTS) indique que «La stratégie du Maroc en matière de lutte anti-terroriste est à même de servir de «modèle pratique» pour les pays de la région afin de barrer la route à l’extrémisme violent dans la région du Sahel».

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page