Maroc

Durabilité. UM6P et BGU veulent voir plus grand ensemble

Après le tourisme, la sécurité, le transport aérien, la culture et le sport, c’est autour du développement durable et des nouvelles technologies de venir s’ajouter au ciment des relations entre le Maroc et l’Israël.

Connue pour son engagement dans la promotion de la durabilité de l’innovation l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) et l’Université Ben Gourion du Néguev (BGU) en Israël ont dessiné les contours d’une collaboration autour de projets de recherche scientifique et de programmes d’échange destinés aux étudiants et professeurs, indique l’établissement d’enseignement supérieur à vocation internationale, spécialisée dans les domaines de la science et de la technologie, les sciences sociales ainsi que le business et management. Cette collaboration, poursuit l’université de Ben Guerrir, est l’une des premières formalisées entre universités marocaines et israéliennes.


Elle focalisera sur des sujets de durabilité appliquée à l’agriculture, l’eau, l’énergie et la restauration écologique ajoute la même source, avant de souligner ce partenariat est soutenu par deux sociétés internationales, OCP (Maroc) et ICL (Israël). « BGU et UM6P ont beaucoup de points en commun, que ce soit de leur environnement géographique aride ou leur concentration sur la recherche appliquée et les méthodes d’enseignement innovantes, les deux universités sont bien placées pour collaborer sur des projets en matière de développement durable et de changement climatique.

Elles sont engagées à se développer dans un environnement «vert», et toutes deux sont tournées vers l’international – afin d’apporter leur contribution à nos régions, nos pays et au monde», s’est enthousiasmé le Président de l’Université Ben Gourion, Daniel Chamovitz bien que la signature du protocole d’accord correspondant est prévue d’ici la mi-octobre.

N’empêche, tout ce qui compte, pour Hicham El Habti, président de l’UM6P c’est que la mise en commun des compétences des institutions scientifiques et technologiques des deux pays aura un impact majeur sur les populations aux niveaux local et régional. UM6P et BGU considèrent la recherche scientifique comme un élément-clé du développement, notamment en matière de durabilité». BGU a l’expérience de 50 ans de recherche dans l’École de la durabilité et du changement climatique. UM6P, quant à elle, a placé ce sujet en tête de ses programmes de recherche et d’éducation, au sein de son Green Tech Institute (GTI) lancé l’année dernière et de son École des Sciences de l’Agriculture, de la Fertilisation et de l’Environnement (ESAFE), lancée en 2015.

Ce rapprochement entre les deux établissements a eu lieu dans le contexte de la visite du ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid au Maroc. Une visite qui traduit « l’engagement commun à aller de l’avant pour donner un sens palpable aux relations bilatérales en s’appuyant sur des mécanismes de coopération flexibles et efficaces», a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec son homologue israélien, Bourita a souligné que «notre relation, comme l’affirme SM le Roi, tire sa force de l’attachement solide de la communauté juive d’origine marocaine au Royaume et des liens indéfectibles entre cette communauté, y compris celle présente en Israël, et la personne de Sa Majesté le Roi», notant que, sur cette base, les entretiens ont été approfondis et exhaustifs sur les questions d’ordre bilatéral et régional. Dans la foulée de ce déplacement, les deux pays ont procédé à la signature de trois nouveaux accords de coopération qui viennent consolider le cadre juridique régissant les relations bilatérales, portant sur les secteurs de l’aviation, de la jeunesse et des sports, et des consultations politiques, précisant que les deux parties ont convenu d’aller de l’avant dans l’élaboration de nouveaux accords visant à faciliter l’investissement, le commerce et la recherche scientifique.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page