Maroc

Drâa-Tafilalet : Le plan agricole avance bien

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Dans le cadre du Plan agricole régional, en l’occurrence, le Pilier II, qui vise l’accompagnement solidaire de la petite agriculture, l’état d’avancement de volet montre que 63% du nombre de projets ont été accomplis, soit 31 sur 49 projets réalisés.


Rose à parfum, amandier, pommier, henné, safran et bien d’autres, les produits de terroir au niveau de la Région Drâa-Tafilalet sont une branche d’activité importante en raison de leur apport structurant à l’économie rurale. C’est pourquoi, l’ensemble de ces produits s’exposeront, du 2 au 5 mars, à Errachidia, dans le cadre de la 1re édition du Salon régional des produits de terroir, organisé, par la Chambre d’agriculture et la Direction régionale de l’agriculture de Drâa-Tafilalet.

Dans le cadre du Plan agricole régional, en l’occurrence, le Pilier II, qui vise l’accompagnement solidaire de la petite agriculture, l’état d’avancement de ce volet montre que 63% du nombre de projets ont été accomplis, soit 31 sur 49 projets. S’agissant des investissements mobilisés, sur un total de 2,94 MMDH, 2,58 MMDH ont été déjà engagés, soit 88%. Le constat est le même pour la superficie couverte et le nombre de bénéficiaires, qui ont respectivement atteint 91 et 85% de l’objectif tracé, soit 82.100 hectares sur 89.800 et 102.770 bénéficiaires sur 121.578. Par filière, 27 projets sont lancés, entre 2008 et 2016, dans le cadre des productions végétales, alors que 4 projets concernent la production animale. De plus, l’ensemble de ces produits sont labellisés ou en cours de labellisation (IGP ou AOP), notamment les dattes, les pommes de Midelt, l’amande d’Amellagou-Assoul, la rose de Kelâa M’Gouna, le safran de Taznakhte, alors que le henné de Maîder, le gombo du Tafilalet et l’eau de rose de Kelâa M’Gouna sont en cours.

S’agissant de l’agriculture moderne, notamment le Pilier I, sur 52 projets prévus, 44 ont été déjà réalisés, soit 85% du nombre de projets. En ce qui concerne le montant engagé, il dépasse 554 MDH, sur plus d’1 MMDH, soit 54% des investissements mobilisés. Cependant, le nombre des agrégés, demeure encore faible (3%), alors que la superficie a atteint 30% de l’objectif visé, soit 4.556 ha sur 15.300 ha. Par ailleurs, le Registre national agricole (RNA), lancé en 2016, par le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime (MAPM) a atteint un taux de réalisation de 94%. Le but de cette opération est d’avoir une cartographie détaillée des exploitations et des domaines agricoles ainsi que la typologie des produits pour protéger et sécuriser les droits fonciers des terres agricoles. Il s’agit aussi de disposer d’une base pour la prise des décisions en matière de ciblage des aides et des subventions de l’État.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page