Maroc

Doukkala : Des arrondissements pour encadrer les agriculteurs

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le 10e arrondissement de l’ORNVAD a été récemment inauguré à Sidi Bennour. La région abrite la plus forte concentration d’organisations agricoles.


Un nouvel arrondissement spécialisé dans l’encadrement de proximité des agriculteurs et des organisations professionnelles agricoles a été récemment inauguré à Sidi Bennour par Mustapha Drais, gouverneur de la province. Cette unité relevant de l’ORMVAD (Office régional de mise en valeur agricole des Doukkala) a nécessité des investissements de l’ordre de 1,5 million DH.

L’unité de Sidi Bennour dont l’aire d’intervention compte dans les 40.000 agriculteurs a permis de l’emploi à 69 personnes dont 15 cadres et 42 techniciens en plus des auxiliaires travaillant dans le service du développement agricole et un autre dans la gestion du réseau d’irrigation et l’assainissement de l’eau. Il est à préciser que le champ d’action de l’ORMVAD, relevant de la Région Casablanca-Settat s’étend sur une superficie totale de 523.000 ha, englobant 40 communes rurales relevant de 3 provinces de Sidi Bennour avec 312.000 ha, El Jadida avec 204.000 ha et 7000 ha pour Safi. L’office s’occupe d’une superficie totale de 104.243 ha irrigués, dont 96.000 dans la zone de la grande hydraulique.

Actuellement, l’ORMVAD dispose de 10 arrondissements d’encadrement avec celui de Sidi Bennour. La région agricole des Doukkala est la mieux organisée au niveau national avec la présence de plusieurs organisations professionnelles. En effet, la zone d’intervention de l’ORMVAD compte 671 organisations, dont 586 coopératives et 85 associations. Les associations de collecte et de commercialisation de lait sont les plus nombreuses suivies par celles œuvrant dans l’encadrement agricole.

Reconversion des eaux d’irrigation
En plus des arrondissements d’encadrement, l’ORMVAD a réalisé dans sa zone d’action, un projet de reconversion collective du système d’irrigation du secteur de Boulaouane à l’irrigation localisée sur une superficie de 1.100 ha pour un investissement de 40 millions DH, au profit de 220 agriculteurs dans la province d’El Jadida. Un autre projet en cours pour la réalisation de la première tranche du programme régional d’économie de l’eau d’irrigation sur une superficie de 10.716 ha, pour un investissement de 795 millions DH (395 millions DH pour les équipements externes et 400 millions DH pour les équipements internes financés dans le cadre des subventions allouées par le Fonds de développement agricole) dans la province de Sidi Bennour. Par ailleurs, un projet est en cours pour la sauvegarde de la zone Chtouka, à travers la mobilisation des eaux de l’oued Oum Errabia, pour irriguer une superficie de 3.200 ha par le système d’irrigation localisé. Le coût d’investissement de ce projet est de 390 millions DH, au profit de 600 agriculteurs dans la province d’El Jadida.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page