Maroc

Des experts veulent banaliser l’audit dans le secteur public

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

«L’audit public»: tel est le thème d’un séminaire -le deuxième du genre- qui sera organisé par la Faculté polydisciplinaire de Safi le 29 avril. La rencontre réunira des experts opérant dans différents domaines d’audit, à savoir l’audit interne, l’audit qualité, l’audit comptable & financier et l’audit fiscal.

Le thème retenu cette année répond à une forte demande des participants, exprimée lors du débat de la première édition, «compte tenu de l’importance cruciale du sujet dans notre pays», indique Chamseddine Maya, chef du Département des sciences économiques et de gestion à la Faculté polydisciplinaire de Safi.


L’objectif de ce séminaire est donc de faire le point sur l’importance de l’audit en présentant ses acteurs dans le secteur public, en discutant les difficultés associées à «l’implantation» de la fonction d’audit dans le secteur. Ainsi, les organisateurs comptent rapprocher l’audit du secteur public de celui du secteur privé. «Le sujet est d’actualité puisqu’à l’aube du 21e siècle, le secteur public s’engage de plus en plus dans des mouvements de modernisation afin de répondre au mieux aux besoins en pleine mutation de ses usagers», indique Maya. Selon lui, cette mutation induit principalement une responsabilisation accrue des décideurs publics afin de répondre aux exigences d’une plus grande transparence dans l’utilisation des ressources publiques.

Le but est d’accroître la valeur ajoutée, de maîtriser les risques, d’améliorer la performance des processus ainsi que le contrôle de la gestion publique. Le Maroc vit actuellement ces mutations car il se trouve touché par les vagues de privatisation, de décentralisation des entreprises publiques d’une part et par la nécessité de bonne gouvernance de l’autre. Face à cette situation, une refonte totale et radicale du principe de contrôle dans le secteur public s’impose, via le passage du contrôle de moyen classique à un contrôle d’efficacité.

Ce dernier s’effectue par une création et une structuration de la fonction d’audit au sein du secteur public marocain. Pour rappel, la première édition du séminaire d’audit s’est déroulée l’année dernière sous le thème «L’audit: un gage d’amélioration et de transparence». 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page