Maroc

Daoudi conteste le classement de Shanghai

Lahcen Daoudi : ministre de l’Enseignement supérieur,

Le département de Lahcen Daoudi n’a pas apprécié le dernier classement de Shanghaï qui n’a retenu aucune université marocaine dans son top 500, et il le fait savoir.

Pour le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, «comparer les universités marocaines avec leurs homologues américaines et britanniques est une chose inadmissible, et ce pour plusieurs raisons objectives», indique le ministère dans un communiqué. Et d’ajouter : «La comparaison logique des établissements universitaires marocains doit être faite avec les universités des pays arabes et africains».


Le département de Daoudi rappelle que le classement de Shanghai prend en compte plusieurs critères, dont l’obtention de certains prix et distinctions internationaux par les étudiants et les professeurs des universités, tels que «Nobel» et «Fields», et qui représentent un minimum de 30% dans l’évaluation de l’université.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page