Maroc

Dakhla : un nouveau projet de valorisation des pélagiques

La valorisation des petits pélagiques à Dakhla se renforce avec le lancement d’un projet de construction d’une unité de valorisation au sein de la zone industrielle.

Le département de la Pêche maritime poursuit la mise en œuvre du plan d’aménagement de pêcherie des petits pélagiques de l’Atlantique Sud, en lançant un appel à manifestation d’intérêt pour la création d’une nouvelle unité de valorisation à terre associée à l’exploitation en frais des ressources de petits pélagiques dans l’Atlantique Sud, par un navire moderne, débarquant dans le port de Dakhla.


Pour le département de tutelle, le plan d’aménagement des petits pélagiques est motivé par l’importance du stock marocain et vise à atteindre plusieurs objectifs d’ordre stratégique, essentiellement «l’exploitation durable de la ressource, la valorisation des captures réalisées par la flotte nationale ainsi que la dynamisation de l’industrie à terre spécialisée dans les petits pélagiques en approvisionnant les industries existantes et en développant de nouveaux produits». L’objectif est de renforcer la capacité des régions du Sud à instaurer un écosystème des captures des pélagiques qui contribue à améliorer la plus value des unités de pêche et celles de transformation des produits de la mer.

Une série d’incitations
Le département de tutelle inscrit l’unité projetée dans le cadre de la mise en place d’incitations permettant d’augmenter la part des débarquements valorisés localement et le développement d’industries de valorisation à haute valeur ajoutée en vue d’améliorer le niveau de création de richesse et de l’emploi dans la région Dakhla-Oued Eddahab. «Le nouveau projet de valorisation sera réalisé conformément aux dispositions du plan d’aménagement de la pêcherie des petits pélagiques de l’Atlantique Sud», assure le département de la pêche, qui projette de retenir un «projet générateur de richesse et d’emplois et ayant un niveau de valorisation très élevé en ligne avec le développement socio-économique de la région».

A l’issue du processus de sélection, une convention sera signée entre l’adjudicataire et le département de la pêche maritime. Cette convention précisera le quota attribué, les conditions et les modalités d’exploitation de ce quota ainsi que les droits et obligations des deux parties.

En ce qui le dimensionnement du projet de la création de l’unité de valorisation, l’opérateur bénéficiera d’un quota annuel, en accès direct, de petits pélagiques. Ce quota devra être exclusivement exploité par le bénéficiaire à partir du port de Dakhla et avec le type de navire autorisé, comme l’indique la feuille de route qui a été tracée pour le lancement de la nouvelle unité de valorisation. Les critères qui seront pris en compte durant l’étape de la sélection de l’opérateur se focalisent sur le projet qui aura «le plus grand impact sur la population locale notamment en termes de création d’emplois en mer et à terre», indique le département de la pêche.

Pour rappel, le projet sera réalisé au sein de la zone industrielle aménagée du port de Dakhla selon les modalités d’occupation du domaine public portuaire pour une durée de 20 ans, avec un cahier des charges qui sera élaboré par l’Agence nationale des ports.

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page