Maroc

Dakhla. L’Université culturelle d’hiver des jeunes MRE bat son plein

La 4e édition de l’Université culturelle d’hiver des jeunes MRE a démarré, lundi, à Dakhla. Réunissant virtuellement plus de 60 MRE, l’évènement vise à consolider les liens des nouvelles générations de Marocains établis à l’étranger avec leur mère patrie, à favoriser les échanges interculturels et à consacrer les valeurs de tolérance et de respect de l’autre.

Sous le signe du «vivre-ensemble», la 4e édition de l’Université culturelle d’hiver au profit des jeunes Marocains résidant à l’étranger (MRE), a démarré lundi à Dakhla. Organisée par le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger, en partenariat avec l’Université Al Akhawayn, la manifestation vise à consolider les liens des nouvelles générations de Marocains établis à l’étranger avec leur mère patrie, à favoriser les échanges interculturels et à consacrer les valeurs de tolérance et de respect de l’autre.


La rencontre est l’occasion, également, pour ces nouvelles générations MRE d’échanger avec des experts et des compétences nationales, de manière à renforcer leur intégration dans les pays d’accueil, mais aussi leur ouvrir de nouvelles perspectives professionnelles et les encourager à participer au développement de leur pays. «Cette édition, qui se tient sous forme virtuelle et présentielle, se veut une plateforme d’échange et de communication entre les Marocains du monde d’une part et les jeunes Marocains, notamment ceux issus des provinces du Sud, en vue de préserver leur identité nationale dans toutes ses dimensions linguistiques, religieuses et culturelles», a déclaré Nezha El Ouafi, ministre déléguée chargée des MRE.

L’organisation, au fil des années, de l’Université d’Hiver sur le thème du «vivre-ensemble» a eu un impact positif sur les jeunes Marocains du monde, en ce sens qu’elle leur a permis non seulement de mieux comprendre le système des valeurs marocaines, fondé sur la coexistence, la modération et la citoyenneté, mais aussi de découvrir les atouts de leur pays d’origine, sa diversité culturelle et linguistique qui puise son originalité dans la société marocaine qui rassemble les différents affluents, a-t-elle expliqué. Cette édition de deux jours est marquée par la participation de plus de 60 MRE, âgés de 18 à 25 ans, venant de 19 pays de résidence, avec une présence féminine qui frôle les 78%.

Durant ce rendez-vous culturel digital, les jeunes participants auront l’opportunité d’interagir durant les différents séminaires organisés en visioconférence, encadrés par des experts.

Le programme de cet évènement prévoit, outre des séminaires axés sur les valeurs du vivre-ensemble, une conférence sur la cause nationale et une présentation du nouveau modèle de développement des provinces du Sud. À noter que la conférence inaugurale de cette rencontre virtuelle a été présentée à distance par l’ingénieur en communication et scientifique marocain au sein de l’agence spatiale américaine NASA, Kamal Oudrhiri.

La communauté marocaine établie à l’étranger a démontré, au cours des dernières années, sa remarquable capacité à s’intégrer dans les sociétés des pays d’accueil, notamment les nouvelles générations qui ont pu mettre en évidence leurs compétences socioprofessionnelles ainsi que leur contribution effective dans la vie politique, la gestion locale et le domaine des affaires. Enfin, le département en charge des Affaires des MRE a mis en place une politique culturelle ciblée permettant de diversifier l’offre culturelle, de répondre aux attentes et aspirations des Marocains du monde, plaidant pour ne pas utiliser le dossier d’immigration à des fins politiques susceptibles de porter atteinte à cette valeur ajoutée du capital humain conjoint.

Sami Nemli avec MAP

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page