Maroc

Crise sanitaire: la recette des Eaux Minérales d’Oulmès

Malgré une conjoncture morose, Les Eaux Minérales d’Oulmès a préservé ses ressources humaines. La filiale d’Holmarcom n’envisage pas de plan social. Plusieurs actions ont été lancées pour assurer la reprise de l’activité.

Bien que son activité ait été impacté par les conséquences de la crise sanitaire actuelle, Les Eaux Minérales d’Oulmès n’a pas procédé à des plans sociaux. Questionnés sur l’information ayant circulé selon laquelle l’entreprise se serait séparée de quelque 600 salariés, Salma Hamdouch, directrice Marketing et communication de la filiale du groupe Holmarcom, répond sans détour. «Il n’y a eu aucun licenciement lié à l’impact de la pandémie. Au contraire, nous avons renforcé notre capital humain grâce au recrutement de compétences robustes à des postes clés. Et comme chaque année, il y a eu un taux habituel de turnover et de départs en retraite à l’âge légal ou anticipé.»
Le sujet semble donc tranché, pour le présent et même à l’avenir, puisqu’une éventuelle vague de licenciements n’est nullement à l’ordre du jour, assure notre source. «Notre priorité est de continuer à développer notre capital humain et nos compétences en interne», détaille la directrice dans ce sens. Depuis l’avènement de la crise sanitaire, l’enjeu des Eaux Minérales d’Oulmès était de sauvegarder la santé, l’emploi et le revenu de ses collaborateurs, explique la responsable, en soulignant que cet objectif était poursuivi en même temps que celui de préserver au maximum le chiffre d’affaires. «Dès l’apparition de la Covid-19, nous avons enclenché un plan de continuité d’activité, reposant sur des infrastructures solides», détaille Salma Hamdouch. Plusieurs actions ont été entreprises dans ce sens. Il s’agit notamment de la sensibilisation et la formation des collaborateurs sur les gestes barrières, ils sont aussi continuellement équipés des protections adéquates (masques, visières, produits désinfectants, etc.). «Nous avons aussi actionné les mesures préventives nécessaires comme les contrôles de température à l’accès, des désinfections quotidiennes, les séparations des bureaux et des flux, et le télétravail pour les salariés éligibles», développe la même source.


L’approvisionnement assuré
Pour ce qui est l’approvisionnement du marché, Les Eaux Minérales d’Oulmès s’est engagé à assurer la disponibilité de ses produits auprès de ses clients, en sécurisant tout d’abord une couverture suffisante de matières premières et d’emballages, puis en renforçant le maillage logistique avec des livraisons à partir de quatre sites de production. «Nous avons ainsi pu acheminer nos produits aux clients dans les meilleures conditions et délais possibles», affirme Salma Hamdouch. Par ailleurs, Les Eaux Minérales d’Oulmès a gracieusement fourni plus de 5 millions de bouteilles d’eau au corps médical et patients des hôpitaux publics à travers le royaume. L’entreprise s’est mobilisée durant toute l’année auprès de nombreuses associations caritatives et des actions solidaires.

Résilience
Pour ce qui est des réalisations financières au terme des neuf premiers mois de l’année, Les Eaux Minérales d’Oulmès a accusé une baisse de son chiffre d’affaires. Cet indicateur s’est replié de 13,8% au 30 septembre 2020, comparé à la même période en 2019. Salma Hamdouch explique que cette performance est «principalement accentuée par l’effondrement de l’activité du canal Café-Hôtel-Restaurant, mais aussi d’une partie du Commerce traditionnel». En termes d’investissements, Les Eaux Minérales d’Oulmès a injecté 129,6 MMDH à fin septembre et, selon l’entreprise, c’est un niveau supérieur à celui de la même période en 2019. À noter que cet investissement devrait permettra à l’entreprise d’accompagner la reprise graduelle de l’activité. En ce qui concerne la reprise, notre interlocutrice assure que «nous continuons à faire preuve de résilience et d’agilité durant cette crise pour tenter d’en atténuer les effets. Nous poursuivons notamment nos efforts en matière d’innovation afin d’étoffer en continu notre offre produit et de renforcer davantage notre proximité avec les consommateurs». Plusieurs actions de l’opérateur s’inscrivent dans cette lignée, notamment le lancement de la livraison à domicile à travers le site de vente en ligne sidiali-store.ma, permettant aux clients en quête de praticité de limiter leurs déplacements, de ne pas s’encombrer, et d’être livrés rapidement. «L’innovation a été au rendez-vous avec la refonte de l’identité visuelle de Sidi Ali, la gamme pour enfants Sidi Ali Disney & Marvel, de nouveaux formats Aïn Atlas et Bahia. Et nous avons un agenda promotionnel en continu en commerce moderne et en ligne» ajoute la responsable. L’entreprise a par ailleurs, renforcé ses actions RSE, avec de nouvelles initiatives dans le domaine de l’éducation. Elle a, en effet, lancé l’activité du Centre Sidi Ali-TIBU à Ouled Saleh, qui propose à une centaine d’écolières un programme d’éducation par le sport, et a accompagné la rentrée scolaire avec la distribution de cartables et trousses issus du recyclage de ses bâches publicitaires. Pour rappel aussi, Les Eaux Minérales d’Oulmes a été parmi les toutes premières entreprises à obtenir le label «Tahceine», à l’issue d’un audit externe d’Imanor, dans le cadre de la gestion du risque de contamination lié à la Covid-19, en reconnaissance de ses efforts pour garantir les mesures sanitaires pour son personnel. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page