Maroc

Covid-19 : la prochaine étape est sensible

Le taux de reproduction s’aggrave à 1,3 au niveau national. Une «augmentation notable» de 61,1% des cas positifs a été relevée entre le 22 juin et le 5 juillet.

L’alerte est donnée ! Le taux de reproduction de la Covid-19, au niveau national, s’est aggravé à 1,3 durant entre le 22 juin et le 5 juillet, a indiqué mardi le ministère de la Santé dans son bilan bimensuel de la situation épidémiologique. Ledit bilan fait état d’une «augmentation notable» de 61,1% des cas positifs. Le taux de reproduction «se situe loin de l’objectif qui est de 0,7 fixé dans le cadre du plan national de veille et de lutte contre la Covid-19», a d’ailleurs averti à ce sujet le chef de la division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih, qui a présenté le bilan.


L’augmentation des cas positifs a concerné toutes les régions : Guelmim-Oued Noun (+262%), Souss-Massa (+100%), Béni Mellal-Khénifra (+86%), Rabat-Salé-Kénitra (+75%), Draâ-Tafilalet (70%), Marrakech-Safi (+69%), Casablanca-Settat (+60%), Dakhla-Oued Eddahab (+40%), l’Oriental (+39%), Laâyoune-Sakia El Hamra (+24%), Fès-Meknès (+23%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (+15%). Les cas actifs se sont élevés à 5.535, contre 3.732 deux semaines auparavant (+48,3%), a-t-il poursuivi, précisant que le dispositif de veille sanitaire a commencé à enregistrer, depuis mi-juin, une accélération de la propagation du virus.

Globalement, le Maroc a comptabilisé 534.797 cas positifs depuis le début de la pandémie, avec un taux d’incidence de près de 1.469 cas pour 100.000 habitants. Ces indicateurs placent le royaume au 43ème rang mondial et deuxième en Afrique. Le bilan total des décès a atteint 9.329 cas au 5 juillet 2021, soit un taux de létalité de 1,7%, en dessous de la moyenne mondiale établie à 2,2%. Le taux de guérison tourne autour de 97,2%. Le nombre des patients aux soins intensifs a connu une hausse de 12%, passant de 207 à 236 cas, de même pour les malades sous intubation dont le nombre a crû de 7,7% au cours des deux dernières semaines, a-t-il argué. Le taux de positivité est passé de 3,31% à 4,56%, a-t-il ajouté, soulignant que cette tendance à la hausse a principalement concerné la région de Casablanca-Settat (10,44%), contre 0,74% à Béni Mellal-Khénifra, soit le taux le plus bas.

Le dépistage a enregistré une progression sensible, passant de 58.000 tests par semaine à 81.000 tests, puis à 105.000 tests effectués la semaine dernière. Le Maroc a réalisé, jusqu’à lundi, plus de 6,373 millions de tests. C’est à ce titre que le chef de la division des maladies transmissibles a alerté sur le caractère sensible de la prochaine étape, affirmant : «Soit nous allons nous ressaisir en toute fermeté et responsabilité et ramener la courbe à une trajectoire positive, soit nous allons nous résigner à une rechute épidémiologique avec laquelle tous les acquis risquent d’être anéantis». À cet effet, le ministère de la Santé exhorte tous les citoyens à faire preuve d’un sens élevé de responsabilité et de vigilance citoyenne pour aller de l’avant dans la préservation des acquis et la mise en œuvre fluide des mesures d’assouplissement.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page