Maroc

Conseil de Casablanca : Les élus veulent modifier le schéma directeur

Le Conseil de la ville se prépare à soumettre à l’Agence urbaine de Casablanca une requête en vue de revoir le Schéma directeur de Casablanca. Le sujet est à l’ordre du jour de la session ordinaire prévue le 27 octobre prochain.


Le schéma directeur de Casablanca sera-t-il revu? Les élus, en tout cas, voudraient bien voir se concrétiser  cette démarche. Déjà, les présidents des 16 arrondissements de la ville blanche comptent soumettre à l’Agence urbaine de Casablanca une requête, en vue de réviser le  nouveau schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU) de Casablanca, indiquent des sources au Conseil de la ville.

Le sujet est d’ailleurs à l’ordre du jour de la session ordinaire d’octobre, programmée le 27 de ce mois. Lors de cette session, les élus seront invités à émettre un avis favorable sur la question. Pourquoi modifier le SDAU de la région de Casablanca, alors même que l’ensemble des plans d’aménagement ont été adoptés? Pour le Conseil régional des architectes du Centre, cette demande des élus est incompréhensible. Dans une déclaration aux Inspirations ÉCO, le président de cette instance, Karim Sbai, qui s’est dit étonné, indique ne pas comprendre les raisons objectives ayant pu conduire les élus à présenter cette requête. «Il serait très difficile de procéder à des changements au niveau du SDAU. Revoir ce plan est une mission qui ne sera pas du tout facile, d’autant plus que tous les plans d’aménagement, qui, disons-le, sont l’aboutissement du schéma directeur, ont déjà vu le jour et sont déjà applicables au niveau des arrondissements concernés», déclare Sbai. 

Pour le président du Conseil régional des architectes, il n’est en général pas logique de demander à revoir le schéma directeur d’aménagement urbain à ce stade. Au Conseil de la ville, on souligne d’ores et déjà que la loi donne le droit au Conseil de la ville de soumettre cette demande à l’agence urbaine. Abdelmalek Lakhaili, président de l’arrondissement de Aïn Chock, explique cette requête par le fait qu’un certain nombre de citoyens auraient déposé des plaintes au sujet des équipements qui sont prévus par le nouveau schéma directeur. Des zones vertes transformées en projets immobiliers seraient à l’origine de la colère de citoyens, souligne Lakhaili. «Nous souhaitons recevoir un avis favorable à notre requête de la part de l’Agence urbaine. Nombreux sont les citoyens qui se plaignent justement de ce problème d’équipement lequel, selon eux,   n’a pas été prise en compte lors de la préparation du SDAU», déclare Abdelmalek Lakhaili. Pour beaucoup de citoyens, poursuit-il, ce schéma directeur sert les promoteurs immobiliers au détriment de l’intérêt général. Dans ces conditions, souligne Lakhaili, «revoir le schéma directeur devient nécessaire dès lors que les plaintes des citoyens deviennent nombreuses».

À l’Agence urbaine de Casablanca, la question semble tranchée. Une source officieuse au sein de l’Agence avance que du fait que  les plans d’aménagement sont déjà applicables au niveau de l’ensemble des arrondissements, il serait difficile de procéder à des modifications dans le schéma directeur. «Avant la promulgation du SDAU, l’Agence a eu la validation du Conseil de la ville ainsi que d’un comité technique local constitué de plusieurs administrations, lesquelles ont aussi donné leur aval quant aux orientations de ce plan», est-il expliqué. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page