Maroc

Conjoncture : comment se porte le moral des ménages ?

Si en mars 2020, la crise sanitaire était encore à ses débuts dans notre pays, aujourd’hui, elle a eu de nombreux effets négatifs sur le quotidien des citoyens, rendant leur appréciation de leur situation moins optimiste.

Dans la conjoncture actuelle, les Marocains estiment-ils que leur situation économique s’est améliorée ou tout le contraire? D’un trimestre à l’autre, en tout cas, il semble que le moral des ménages ait repris des couleurs, si l’on en croit les récentes conclusions du Haut-commissariat au plan (HCP), qui a publié son enquête permanente de conjoncture auprès des ménages au titre du premier trimestre de cette année. Cet état de fait est contrebalancé, néanmoins, par le HCP qui relève une dégradation du moral des ménages, une fois rapporté au même trimestre de l’année passée. Il faut dire que les composantes de l’indice de confiance des ménages (ICM) portent sur la perception de l’évolution du niveau de vie, du chômage, de l’opportunité d’effectuer des achats de biens durables et la situation financière des ménages. Et si en mars 2020, la crise sanitaire était encore à ses débuts dans notre pays, aujourd’hui, elle a accumulé bien des effets négatifs sur le quotidien des citoyens, rendant leur appréciation de leur situation moins optimiste. Justement, l’ICM s’est établi à 68,3 points, au lieu de 61,2 points enregistrés au trimestre précédent et 75,7 points une année auparavant, précise le HCP dans son enquête. C’est dans ce cadre que ladite enquête révèlent que 64,8% des ménages ont déclaré une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 20,9% un maintien au même niveau et 14,3% une amélioration. Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 50,5 points, contre moins 46,6 points au trimestre précédent et moins 19,8 points au même trimestre de 2020.


Perspectives
Au cours des 12 prochains mois, 26% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, tandis 34,8% anticipent un maintien au même niveau et 39,2% espèrent une amélioration. Ainsi, le solde d’opinion relatif à cet indicateur s’établit à 13,2 points en amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était à moins 17,4 points et à moins 4,6 points respectivement. D’autre part, le HCP fait savoir que 76,1% contre 13,9% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois, notant que le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 62,2 points contre moins 78,3 points un trimestre auparavant et moins 70,8 points un an auparavant. Parallèlement, le Haut-commissariat au plan indique que 73,2% contre 11,7% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables. Le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif avec moins 61,5 points contre moins 61,2 points au trimestre précédent et moins 32,6 points au même trimestre de 2020. Concernant leurs situations financières, 55,8% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 39,3% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,9% affirment épargner une partie de leur revenu, souligne la même source, ajoutant que le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à moins 34,4 points contre moins 29,1 points le trimestre précédent et moins 27,7 points une année auparavant.Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 54,4% contre 7,0% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d’opinion de moins 47,4 points contre moins 39,9 points au trimestre précèdent et (-22,9 points) au même trimestre de l’année précédente. S’agissant de l’évolution, au cours des 12 prochains mois, de leur situation financière, 35,1% des ménages s’attendent à son amélioration, 13,8% à sa dégradation et 51,1% à son maintien au même niveau. Le solde d’opinion de cet indicateur s’est ainsi établi à 21,3 points contre 0,6 points un trimestre auparavant et 8,5 points un an auparavant.

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page