Maroc

Compagnie minière de Touissit : Un premier semestre à oublier

Sur le marché boursier, c’est au tour de la Compagnie minière de Touissit d’annoncer des résultats semestriels en repli. À l’origine de cette méforme, une occupation du fond de la mine par une soixantaine de personnes bloquant l’accès à cette dernière.

C’est la deuxième minière à publier un profit warning sur ses résultats du premier semestre ! Après Managem, c’est au tour de la Compagnie minière de Touissit (CMT) d’annoncer qu’elle s’attend à une baisse de 20% de son chiffre d’affaires du premier semestre de 2016 et un recul de 60 MDH de son résultat par rapport à la même période de l’année dernière. Sans préciser s’il s’agit du résultat net des comptes sociaux ou du résultat net consolidé, cette amputation du bénéfice semestriel de 60 MDH reviendrait à afficher 59,9 MDH de bénéfices en social et 87,34 MDH en consolidé. D’après le management de la société, «l’activité du premier semestre a été perturbée par une occupation du fond de la mine par une soixantaine de personnes bloquant ainsi l’accès à la mine au reste du personnel (plus de 500) et qui a duré une vingtaine de jours».

La société demeure toutefois confiante quant au second semestre. Le communiqué explique que la conjoncture favorable des cours des métaux au 2e semestre et la poursuite de la politique de maîtrise des coûts menée par la CMT permettrait à cette dernière d’améliorer ses résultats en fin d’exercice. Sur le marché boursier, les analystes d’Attijari Intermédiation s’attendent d’ailleurs à ce que la société affiche un résultat net de 205 MDH à fin 2016 en raison du nouveau consensus prévisionnel des cours de l’argent en 2016 ainsi que du bon comportement des cours du plomb et du zinc sur la même période. Alors qu’en 2015, la société affichait un résultat net de 119,9 MDH en hausse de 11,5% grâce à la maîtrise des coûts.

D’ailleurs, le résultat d’exploitation s’était établi à 127 MDH en amélioration de 23,8% grâce à un chiffre d’affaires qui s’était fixé à 227 MDH, marquant une progression de 11,3% en raison essentiellement de l’augmentation du volume des ventes des concentrés de plomb de 15% et de la parité dollars/dirhams de 19% malgré la baisse des cours du plomb de 10,6% et de l’argent de 17,4%. Des minerais sur lesquels la société a choisi de se concentrer. Pour rappel, la société avait annoncé le 10 juin dernier, la cession de la totalité de sa participation dans le capital d’Osead Mining Côte d’Ivoire (OMCI). Cette cession s’inscrit dans le cadre de «sa stratégie visant à se concentrer sur le développement de ses actifs miniers basés au Maroc». 

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page