Maroc

Commission parlementaire mixte : Maroc-UE Les entretiens continuent au Parlement européen

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Hier à Bruxelles, les membres marocains de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE ont continué leurs échanges entamés en milieu de semaine. Le président de la commission, Abderrahim Atmoun, s’est entretenu avec Ines Ayala Sander, présidente de la délégation Maghreb au Parlement européen, pour préparer la prochaine réunion de la commission parlementaire mixte Maroc-UE. Ayala Sander a par ailleurs souligné son intérêt pour le programme de la prochaine visite de la commission parlementaire mixte Maroc-UE. La responsable a également témoigné de son intérêt pour la politique de régularisation des migrants au Maroc et pour le rôle que joue le Maroc dans le champ religieux, notamment à travers la formation des imams.

A l’invitation de la présidente de la délégation Maghreb au Parlement européen, Abderrahim Atmoun a prononcé un discours devant les députés européens membres de la délégation Maghreb.


Dans son allocution, Atmoun a présenté l’expérience de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE, comme organe essentiel de travail entre le Maroc et l’UE, et le travail entrepris par les binômes dans divers domaines tels que les politiques publiques, les réformes politiques, la politique migratoire ou encore la sécurité. Il a de même plaidé pour la construction d’un Maghreb fort et uni, face aux défis sécuritaires, migratoires et socio-économiques, et ce dans l’intérêt des pays européens et maghrébins, en expliquant aux députés européens présents l’importance que revêt le retour du royaume du Maroc au sein de l’Union Africaine, et le rôle que le Maroc joue dans le renforcement des relations Nord-Sud.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page