Maroc

Comment l’aéroport de Fès se prépare à la reprise des vols

L’aéroport Fès-Saïss est à pied d’œuvre pour accueillir les passagers dans le strict respect des mesures de protection, en ces temps de Covid-19. Au niveau de l’alerte épidémique, l’ONDA a prévu la prise de la température corporelle des passagers avec des caméras thermiques installées au niveau des espaces Arrivées, tandis que de nouvelles caméras ont été installées dans les différentes zones des aéroports, permettant ainsi une surveillance proactive d’éventuels cas suspects.

En perspective de la reprise des activités, la plateforme aéroportuaire, dont le trafic des passagers a franchi en 2019 le cap d’un million de passagers, a déployé un dispositif draconien pour pouvoir accueillir les vols réguliers et reprendre son activité. L’aéroport Fès-Saïss, à l’instar des autres structures aéroportuaires nationales, intensifie ses actions quotidiennes, axées notamment sur la gestion des risques pour garantir un accueil sécurisé et rassurant aux passagers. En marge d’une visite de presse, organisée samedi, sur les préparatifs pour la reprise de l’activité aéroportuaire, les responsables de l’ONDA ont dévoilé les actions mises en place conformément au plan de reprise adopté. Ce dernier porte, entre autres, sur la protection des passagers, le personnel et tout usager des aéroports, la restauration de la confiance de chacun et l’accompagnement de la reprise dans les meilleures conditions. Lors de cette rencontre, Noureddine Larheni, directeur de l’aéroport Fès-Saiss, a précisé que «toutes les recommandations de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), en ce qui concerne la distanciation sociale entre les voyageurs ou le personnel travaillant dans l’aéroport et les mesures de sécurité et d’hygiène, matérialisée à travers des messages sonores ou l’affichage sur les écrans, ont été mises en œuvre afin d’assurer une reprise saine et rassurante». Les mesures préventives et sanitaires visent la mise en place des circuits tracés et des caméras thermiques dernier cri, l’adaptation des procédures d’exploitation aux contraintes liées à la gestion de la situation pandémique et des mesures strictes pour le maintien de la distanciation sociale au niveau de tous les espaces d’accueil des passagers, le renforcement des opérations de nettoyage et de désinfection intensive des installations aéroportuaires et la diffusion de messages de sensibilisation. Pour lutter contre la propagation de la pandémie et attirer un nombre élevé de voyageurs, d’autres mesures ont été prises au niveau des centres d’enregistrement et des bureaux d’accueil, à travers la mise en place d’isolants en verre séparant les employés de l’aéroport et les voyageurs, le port obligatoire du masque, la mise en place des gels hydroalcooliques à divers endroits de la plateforme aéroportuaire, la communication continue et la sensibilisation du personnel.


Des mesures pour les cas suspects
Selon l’ONDA, les aéroports du Maroc vont adopter des mesures strictes pour le maintien de la distanciation sociale au niveau de tous les espaces d’accueil des passagers, en adoptant la file d’attente linéaire à sens unique et distancié (accès aux aérogares, comptoirs d’enregistrement, postes douane, postes inspection filtrage, contrôle aux frontières, portes d’embarquement et passerelles télescopiques). Au niveau de l’alerte épidémique, l’ONDA a prévu la prise de la température corporelle des passagers avec des caméras thermiques installées au niveau des espaces Arrivées, tandis que de nouvelles caméras sont installées dans les différentes zones des aéroports (zones de débarquement international, national et transit), permettant ainsi une surveillance proactive d’éventuels cas suspects. L’office a mis en place des circuits dédiés à l’évacuation des cas suspects, aménagé des points d’isolement sanitaire pour ces cas, au départ ou à l’arrivée, en coordination avec le ministère de la Santé, et installé des circuits dédiés aux vols ayant à leur bord des cas suspects. «Une fois les passagers fiévreux identifiés, ils seront redirigés vers les zones de quarantaine (Terminal 1), et la procédure de traitement d’un cas suspect Covid-19 sera mise en œuvre», précisent les responsables de l’ONDA. Il faut noter que dès le début de la crise sanitaire, l’ONDA a enclenché un plan de continuité d’activité des aéroports qui s’est traduit par le déploiement de dispositifs adaptés et le maintien, sur les sites aéroportuaires, des activités indispensables à leur exploitation eu égard aux divers vols de rapatriement et au fret aérien.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page