Maroc

Comment Drâa-Tafilalet veut amorcer son virage économique

Afin d’opérer son virage économique, la région de Drâa-Tafilalet table sur le Nouveau modèle de développement (NMD). Une nouvelle vision stratégique a été préparée en faveur de ce territoire à multiples atouts.

Le développement territorial est, pour toute région, une composante multidimensionnelle. Pour la Région de Drâa-Tafilalet, née du nouveau découpage régional de 2015, elle ambitionne d’améliorer l’état de santé de son économie, notamment en matière d’attractivité et surtout de compétitivité économique. En respectant le principe d’homogénéité prôné par la régionalisation avancée, ce territoire issu du groupement des provinces de l’Anti-Atlas contribue, selon les derniers comptes régionaux du HCP, au titre de l’année 2019, à hauteur de 2,6% à la création de PIB en valeur. Si la période 2015-2021 a été celle de la mise en œuvre de la régionalisation avancée à travers le passage actuel vers un second mandat des conseils régionaux, provinciaux et communaux, cette prochaine période (2021- 2027) sera celle de l’accélération du déploiement de ce chantier stratégique surtout pour ce territoire considéré comme étant la région frontalière la plus vaste du Maroc. Aujourd’hui, bien que la répartition de la richesse nationale place la région de Drâa-Tafilalet au 9e rang, le taux de croissance de cet indicateur économique positionne cette région parmi les territoires dynamiques à l’échelle nationale à hauteur de 5,8%. C’est d’ailleurs l’un des objectifs de la nouvelle vision stratégique de la région : augmenter la croissance de l’économie régionale.


Le NMD : garant d’une convergence des stratégies régionales et sectorielles
Cette trajectoire montre que la région dispose d’un potentiel important ainsi que de multiples opportunités de développement économique. Il va sans dire que l’économie régionale est structurée actuellement autour de trois sphères de richesse, l’agriculture, l’énergie et les mines, en plus du tourisme. À la région de Drâa-Tafilalet comme aux autres collectivités territoriales, situées loin du podium des territoires les plus contributeurs à la richesse nationale, la prochaine décennie devra insuffler un élan supplémentaire de développement afin de réduire les disparités avec les autres territoires. Dans ce sens, le Nouveau modèle de développement (NMD) offre un cadre adéquat pour la convergence des stratégies régionales et sectorielles et la mobilisation de l’intelligence collective pour un meilleur développement économique et social. Il s’agit aussi de rendre le territoire plus attractif et d’attirer les investissements privés pour la génération d’emplois à l’intérieur de son ressort en capitalisant sur l’ensemble des programmes lancés, à commencer par le Programme de développement régional (PDR) et les différentes stratégies nationales déclinées au niveau régional.

LIRE LA SUITE: Développement régional : Drâa-Tafilalet veut rattraper son retard

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO Docs


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page