Maroc

Cités et restaurants universitaires : pas de réouverture pour le moment

Les cités universitaires resteront fermées jusqu’à l’amélioration de la situation épidémiologique. L’Office national des œuvres universitaires, sociales et culturelles se mobilise pour trouver des solutions appropriées en vue d’offrir des repas à emporter.

La réouverture des cités universitaires n’est pas encore à l’ordre du jour au sein du département du tutelle. Le sujet a été tranché, mardi au parlement, par le le ministre délégué chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Ouaouicha.


Le responsable gouvernemental a, en effet, affirmé que ces structures resteront fermées jusqu’à l’amélioration de la situation épidémiologique dans le royaume. Ouaouicha a laissé entendre que ceci ne devrait, a priori, poser aucun problème d’ordre logistique, puisque «la majorité des établissements universitaires ont adopté l’enseignement à distance», a-t-il déclaré. Faut-il le rappeler, en raison des risques sanitaires liés à la pandémie de la Covid-19, la réouverture des cités et des restaurants universitaires a été reportée. «Une décision qui a été prise en coordination avec les autorités compétentes», précise Ouaouicha.

Ce dernier a expliqué que la plupart des chambres des cités universitaires accueillent plus de quatre étudiants, voire six, notant que leur réouverture conformément au protocole élaboré par le ministère de la Santé limitant le nombre des étudiants à deux par chambre, s’avère difficile du point de vue des normes de sélection des bénéficiaires.

«Nous attendons le moment opportun et les conditions favorables pour rouvrir les cités», a ajouté le responsable. Et de souligner que la majorité des pays ont adopté, au cours du premier semestre, l’enseignement à distance, en dehors des travaux pratiques (TP) qui se déroulent en présentiel avec un effectif réduit.

S’agissant de la restauration, Ouaouicha a indiqué que l’Office national des œuvres universitaires, sociales et culturelles œuvre pour trouver des solutions appropriées en vue d’offrir des repas à emporter, en particulier pour les étudiants obligés de se présenter aux établissements universitaires pour les cours de TP. L’Office a entrepris, en coordination avec le ministère, toutes les mesures pour rouvrir les restaurants et les cités universitaires et accueillir les étudiants dans les meilleures conditions, à travers la mise en place d’une plateforme électronique dédiée à la sélection des bénéficiaires, l’ouverture de deux nouvelles cités à Agadir et Tétouan et l’extension de la cité universitaire d’Errachidia, a-t-il poursuivi. Le ministre a en outre mis l’accent sur le parachèvement des travaux de construction de quatre cités universitaires à Nador, Taza, Kénitra et Rabat et le lancement des projets de quatre cités à Al Jadida, Mohammédia, Fès et Settat, en plus de la signature, cette année, de 14 conventions avec le secteur privé pour la construction de nouvelles cités universitaires.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page