Maroc

Centres fermés : les explications de l’OCP

Les centres skills de Youssoufia et de Rhamna ont été provisoirement fermés. Selon le groupe OCP, les activités reprendront dès que des mesures d’allégement seront décidées par l’État pour l’ensemble des centres ouverts au public.

«Les activités des centres skills Youssoufia et Rhamna ont été suspendues et non définitivement fermées», nous assure une source d’OCP Group. Cette décision est prise conformément aux directives gouvernementales pour prévenir la propagation de la Covid-19. De ce fait, et contrairement à ce qui a été véhiculé par des médias et les réseaux sociaux, OCP affirme qu’il n’a aucune intention de fermer ces centres ou arrêter les activités qu’ils abritent. «Celles-ci reprendront naturellement dès que des mesures d’allégement seront décidées par l’État pour l’ensemble des centres ouverts au public et qui connaissent une fréquentation élevée pendant leur fonctionnement normal», ajoute notre source.

La reprise sera marquée par le lancement d’une nouvelle génération de programmes d’accompagnement qui ambitionnent plus d’impact et intègrent aussi les prestations à distance pour toucher un nombre plus important de jeunes, d’associations, de coopératives et de Très Petites Entreprises (TPE). Faut-il le rappeler, ces centres ont été mis en place par OCP Group dans l’objectif de fournir des prestations d’accompagnement et de renforcement des capacités des jeunes et des organisations de la société civile des provinces de Youssoufia et Rhamna.

Depuis leur démarrage, ces centres jouent un rôle clé dans la dynamique de développement des deux territoires et apportent un appui remarquable aux acteurs locaux et aux programmes conduits par l’État. Ceci en mettant en œuvre des modèles innovants d’accompagnement et d’aide à l’insertion socio-professionnelle des jeunes en difficulté. Force est de constater que sur la période 2018-2020, les centres sont arrivés à accompagner 2500 jeunes et à permettre l’accès à l’emploi de 1270 jeunes. Les secteurs d’insertion sont notamment le textile, l’agroalimentaire, les BTP, l’hôtellerie, l’industrie, la restauration, le bien être, la distribution, les télécommunications, l’enseignement et les services aux entreprises.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page