Maroc

Casablanca-Varsovie : si loin, si proches !

La Chambre de commerce, d’industrie et de services de Casablanca-Settat a signé une convention de partenariat avec la Chambre de commerce de Varsovie. Objectif : promouvoir les relations économiques et commerciales entre les deux villes.

La crise de la Covid-19 ayant chamboulé l’échiquier économique mondial, les pays cherchent à promouvoir de nouvelles voies d’échanges qui leur permettraient d’atténuer leur dépendance aux marchés asiatiques. Dans cette perspective, le marché marocain devrait absolument se positionner et démontrer sa compétitivité vis-à-vis des marchés européens. En effet, les avantages économiques de notre pays ne sont pas à démontrer. Stabilité politique, industries en plein essor, proximité… sont autant d’atouts qui permettront au Maroc de mieux se positionner sur le podium des échanges du marché européen. Ce changement de paradigme, la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Casablanca-Settat (CCIS-CS) l’a bien décelé. Ainsi, mercredi 21 octobre, le président de la la CCIS-CS, Yassir Adil, et le président de la Chambre de commerce de Varsovie, Marek Traczyk, ont procédé à la signature d’une convention de partenariat et de coopération entre les deux institutions. Le but est de promouvoir les échanges commerciaux, industriels et techniques entre le royaume et la Pologne. Se fondant, à la fois, sur le développement de la culture commerciale et sur la nécessité d’une consolidation de l’expertise et de l’efficience des chambres de commerce, cette convention prévoit plusieurs axes de collaboration. C’est à ce titre qu’ont pris part à cette cérémonie, Abderrahim Atmoun, ambassadeur du Maroc en Pologne, et Aleksander Pociej, président du groupe PPE (Parti populaire européen) à l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, président de la commission des droits de l’Homme au Sénat polonais et vice-président du groupe d’amitié Maroc-Pologne.


Gagner des marchés en Afrique
Lors de la cérémonie de signature organisée à distance, simultanément à Casablanca et Varsovie, Yassir Adil et Marek Traczyk ont exprimé la volonté commune des deux chambres de commerce d’œuvrer à une plus grande facilitation et promotion des échanges commerciaux, industriels et techniques et d’asseoir un nouveau modèle de partenariat économique. «Je profite de cette occasion pour inviter nos deux communautés d’affaires à tirer profit de toutes les occasions qui se présentent pour renforcer la coopération économique entre les deux pays, et à saisir également l’opportunité de notre appartenance à deux espaces géographiques, aussi grands que prometteurs – l’Afrique et l’Europe – ; j’invite particulièrement les opérateurs économiques polonais à renforcer leur présence en Afrique, via une coopération triangulaire, tout en comptant sur la dynamique marocaine dans ce continent et en visant un positionnement commun dans des secteurs porteurs», a déclaré Yassir Adil. Il a également passé en revue l’accord de coopération entre la CCIS-CS et la Chambre de commerce de Varsovie en 1992, un partenariat qui s’est traduit par la réalisation de plusieurs actions d’envergure.

Échanges d’informations économiques
L’accord prévoit des rencontres mutuelles entre les ressortissants marocains et polonais pendant les foires et les expositions initiées par les deux chambres de commerce. Des informations économiques sur les dispositions juridiques et fiscales de chaque pays seront mises à disposition pour mieux faciliter l’implantation des promoteurs d’entreprises et des investisseurs. De son coté, Atmoun s’est félicité de la signature dudit accord qui permettra de développer davantage les relations économiques et commerciales entre le Maroc et la Pologne. Il a indiqué que l’encouragement des initiatives entre les secteurs privés permettra de dynamiser les échanges commerciaux, d’engager des projets de développement communs à forte valeur ajoutée et d’avoir une balance commerciale proche de l’équilibre entre les deux pays. Il a ainsi souligné que, dans un contexte marqué par la crise sanitaire liée au Covid-19, il s’avère plus important que jamais de multiplier et de diversifier ses partenariats économiques. Le président du groupe PPE au Conseil de l’Europe et vice-président du groupe d’amitié Maroc-Pologne, Aleksander Pociej, qui a également pris part à cette réunion, a exprimé son appui au renforcement du partenariat économique entre les deux pays et son souhait de multiplier les initiatives de ce genre.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page