Maroc

Casablanca-Settat : les universités face au défi du positionnement international

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Ouaouicha, a appelé les trois universités de la région de Casablanca-Settat à coordonner les efforts en vue de renforcer leur présence territoriale et leur ouverture sur leur environnement régional.

A l’issue d’une réunion de coordination qu’il a présidée à Casablanca pour l’examen des moyens de mise en œuvre des dispositions de la loi cadre 51.17 relative au système de l’éducation et de la formation, le ministre a souligné la nécessité de conjuguer les efforts par les trois pôles dans la perspective d’œuvrer à consolider leur présence au niveau de la région de Casablanca-Settat qui occupe une place privilégiée dans le tissu économique du Royaume. Il a également indiqué que les résultats de cette réunion, à laquelle ont participé différents acteurs et responsables universitaires et régionaux, permettront la mise en place de bases de partenariat constructives entre les trois universités, ce qui les aidera à jouer pleinement leur rôle dans la promotion du développement socio-économique de la région, ajoutant que cette coopération aura un impact positif sur l’action de ces établissements, notamment l’amélioration de leur compétitivité et leur attractivité scientifique. Le ministre a, en outre, estimé que cette rencontre, qui intervient suite au lancement d’une série de projets sociaux et de développement dans le pôle universitaire Hassan II à Casablanca, revêt une grande importance en ce sens qu’elle a permis aux différents intervenants de présenter leurs points de vue sur les stratégies proposées par les trois universités de la région de Casablanca-Settat. Ouaouicha s’est félicité, à cette occasion, des projets proposés et qui devraient être réalisés dans les trois prochaines années, en ce qui concerne les passerelles de la formation et la recherche scientifique, les conditions d’amélioration de la gouvernance et la coopération internationale, relevant que ces projets constituent un pilier fondamental des stratégies des universités de la région pour la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre. Il est à rappeler que les trois universités qu’abrite la région de Casablanca-Settat sont l’université Hassan II à Casablanca, l’université Hassan 1er à Settat et l’université Chouaib Doukkali, à El Jadida.


Avec MAP / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page