Maroc

Casablanca-Settat. Les grands élus valident les actions prioritaires

La session de mars a vu l’approbation de l’ensemble des résolutions à l’exception de deux points qui ont été ajournés. La place du conseil régional dans la dynamique d’investissement fortement évoquée.

Présidée par Mustapha Bakkoury, la session de mars du Conseil régional de Casa-Settat a été orientée vers les mesures prévues durant cette première moitié de l’année 2019 afin de marquer la présence dudit conseil dans les chantiers jugés urgents pour la région. L’esprit de l’unanimité a été le principal fait marquant de la session ordinaire avec un accord exprimé entre la majorité et l’opposition autour de plusieurs points qui ont été proposés au vote en plénière. Deux points ont été ajournés à l’issue des travaux du conseil et portent sur la participation financière du conseil à hauteur de 2 MDH dans le capital de Casa Patrimoine ainsi que sur la convention de partenariat qui devrait lier les deux parties en vue de la mise en œuvre des projets culturels de la région. C’est l’espace rural de ladite région qui est particulièrement ciblé par les résolutions prises par les membres du conseil régional, notamment l’amendement de la convention relative à l’amélioration des services de base dans le rural liant le conseil avec la SDR créée à cet effet. Le renforcement des infrastructures en termes de mobilité et de connexion entre les territoires, le développement des pôles urbains intégrés, l’aménagement ainsi que l’amélioration de l’attractivité économique, tout en poursuivant les investissements dans les secteurs productifs, forment l’ossature des interventions projetées.


Unanimité autour des projets sociaux
Les membres du conseil sont unanimes à propos de la mise à niveaux des pôles sociaux de la région. Il s’agit d’accélérer la cadence de réalisation des deux plans s’étalant entre 2015 et 2025. Plusieurs conventions ont été soit approuvées soit remodelées. Il s’agit d’un avenant qui a été validé pour la réalisation du programme intégré de qualification sociale relatif au secteur de la jeunesse et du sport mais aussi de l’activation de l’axe relatif aux activités génératrices de revenus et de l’équipement des classes du préscolaire dans les nouveaux quartiers. Les élus régionaux ont déjà approuvé le plan d’action triennal qui s’étend jusqu’en 2021 et couvre 184 projets. Les critères pour bénéficier des programmes annuels et sectoriels en matière de requalification sociale ainsi que des plans d’action annuels et des mécanismes destinés à réaliser des diagnostics et assurer le suivi et l’évaluation des projets et leur audit sont désormais clairs pour le conseil régional. q


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page