Maroc

Casablanca. Hausse des prix pendant Ramadan: ne vous laissez pas avoir

À côté des mesures préventives destinées à empêcher la hausse des prix de plusieurs produits, des cellules de veille pour la protection du consommateur seront activées durant le mois sacré du ramadan.

Si le dispositif d’approvisionnement des marchés nationaux en produits les plus consommés, durant le mois de ramadan, est actuellement suivi de près par les ministères directement impliqués, que sont l’Intérieur, l’Agriculture et le Commerce, la lutte contre la hausse illicite des prix reste l’autre grande préoccupation des autorités. À Casablanca, la préfecture de la ville a annoncé la création de cellules de veille chargées de la protection des consommateurs.


Ces unités devront procéder à la réception des plaintes via le numéro «05-22-22-44-30» tout au long du mois de ramadan, et sont également chargées de donner immédiatement suite à ces requêtes. Les cellules de veille devront également examiner les plaintes émanant des commerçants et des associations locales, «à propos de la situation de l’approvisionnement, la qualité et les prix des produits, ainsi que sur toutes les pratiques illicites pouvant entraver le cours normal des marchés, et de porter atteinte à la sécurité sanitaire des citoyens», précise le cadre de travail de ces cellules de veille.

D’un autre côté, trois commissions mixtes locales opèrent actuellement sur l’ensemble du territoire de la ville de Casablanca, et visent à «organiser et coordonner les opérations de contrôle a priori des mesures de protection du consommateur», ajoute la même source.

Le respect des exigences qui découlent de l’état d’urgence sanitaire sera aussi contrôlé par ces commissions mixtes. À souligner que la convergence des actions entre les diverses catégories des contrôleurs des prix reste primordiale, notamment entre les services centraux de la ville et les cellules locales qui devront être opérationnelles pendant le mois de ramadan. L’objectif est non seulement de dresser des procès-verbaux contre les contrevenants, mais surtout instaurer un effet dissuasif qui permet la stabilité des prix, essentiellement ceux qui connaissent actuellement une hausse due à la forte demande des consommateurs.

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page