Maroc

Câblage : une signature pour booster l’industrie automobile

L’année 2022 aura été chargée en actualités. Certes, malmenée par les répercussions du Covid, l’inflation et le conflit en Ukraine, elle s’est cependant distinguée par les inoubliables prouesses des Lions de l’Atlas au Mondial au Qatar. Cette année a également été marquée par un coup de boost inédit au niveau des chantiers, pour tous secteurs confondus, et, plus récemment, par la signature d’un accord-cadre avec le groupe Sumitomo et une convention d’investissement avec sa filiale SEBN. 

Le secteur de l’industrie automobile a pris le tournant vert. Le Maroc a la chance de voir ses projets fleurir, l’activité se voit boostée par la signature d’un accord-cadre avec le géant japonais Sumitomo et une convention d’investissement avec sa filiale SEBN. Un accord-cadre relatif au développement de projets industriels dans les activités de fabrication de câblage et composants a été signé à Rabat, par l’État et le groupe Sumitomo, lors d’une cérémonie présidée par Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du commerce.

16.000 nouveaux emplois directs à l’horizon 2028
Ainsi, l’État se donne pour mission de dynamiser l’écosystème automobile marocain. Concrètement, il sera procédé à la mise en place de 9 nouveaux projets dans différentes régions du Maroc dont Rabat-Salé-Kénitra, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Casablanca-Settat, et ce, pour un montant global d’investissement de 1,965 MMDH. Cela permettra la création de 16.000 nouveaux emplois directs à l’horizon 2028. Un premier projet d’investissement de cet accord-cadre sera déployé par la filiale SEBN du groupe à Bouknadel avec la mise en place d’une nouvelle unité industrielle dédiée à la fabrication de faisceaux électriques. Cette convention d’investissement, d’un montant de 320 MDH, permettra la création de 4.500 emplois.

Pour Ryad Mezzour, le secteur automobile marocain et sa position stratégique dans l’économie nationale sont très importants en termes de création d’emplois et d’export. Il estime qu’«avec ce nouvel investissement du groupe Sumitomo, la plateforme automobile marocaine confirme son attractivité auprès de fournisseurs de rand mondiaux nous permettant ainsi de continuer à générer de l’emploi pour nos jeunes marocains». Et d’ajouter : «Cela démontre une fois encore, la grande confiance placée par les investisseurs en notre écosystème puisqu’ils n’hésitent pas à investir et réinvestir». Même son de cloche pour Adil Semrich, PDG de Sumitomo- SEBN Maroc, qui a déclaré : «Le groupe Sumitomo est ravi aujourd’hui de signer cet accord-cadre qui nous permettra d’élargir et de diversifier notre activité dans plusieurs régions du Maroc. Nous sommes confiants en la capacité des compétences marocaines à déployer ce projet et d’autres dans les années à venir toujours dans un souci de renforcement de notre compétitivité».

Sumitomo Electric Industries

Le géant japonais Sumitomo Electric Industries est un fournisseur automobile de rang 1 spécialisé dans la production de faisceaux de câbles, de composants électroniques et de systèmes de communication. Le groupe emploie plus de 272.000 personnes à travers 400 usines de production réparties sur 5 continents. Sumitomo est présent au Maroc depuis 2001 à travers 4 filiales, Sews MFZ, Sews Maroc, SEBN et Sews Cabind, et emploie près de 30.000 personnes.

Kenza Aziouzi / Les Inspirations ÉCO


Impôts: le Fisc lance la traque aux fausses factures



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page