Maroc

Burkina. Vers un assainissement du secteur minier ?

Le gouvernement burkinabè a adopté, lors de son dernier Conseil des ministres, un rapport sur la situation des permis de recherche et d’exploitation miniers en vue de moderniser le secteur. Le Burkina Faso compte actuellement 731 permis de recherche dont 316 sont périmés. Seuls 51 permis d’exploitation artisanale sur 368 sont valides. Le gouvernement burkinabé juge important d’assainir le cadastre au départ, avec des permis de recherche et d’exploitation valides.


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page