Maroc

Bourse de Casablanca : typologie des investisseurs sur le marché central

En 2021, les OPCVM et les personnes morales marocaines ont cumulé  74% du volume transigé, en quasi-stagnation par rapport à l’année 2020 (73%). Les personnes physiques marocaines ont réalisé, quant à elles, une part de 14%, en progression de 2 points en glissement annuel et de 7 points par rapport à l’année 2019.

Le rapport annuel 2021 de l’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC), rendu public récemment, constitue une mine d’informations portant sur le secteur financier national, lequel joue un rôle primordial dans le processus d’émergence du royaume. La nouvelle documentation renseigne, entre autres, que l’activité sur le compartiment central de la Bourse de Casablanca confirme la structure de marché portée par les personnes morales domestiques.

En 2021, les OPCVM et les personnes morales marocaines ont cumulé 74% du volume transigé, en quasi-stagnation par rapport à l’année 2020 (73%). Les personnes physiques marocaines ont réalisé, quant à elles, une part de 14%, en progression de 2 points en glissement annuel et de 7 points par rapport à l’année 2019.

De leur côté, les étrangers ont drainé une part de 9%, en baisse de 4 points par rapport à 2020. Il importe tout de même de noter que selon la publication de l’AMMC, le montant global de l’investissement étranger en actions cotées a atteint, à la fin de l’année 2021, la somme de 209 MMDH, en hausse de 9,8% par rapport au chiffre enregistré à fin 2020.

En pourcentage de la capitalisation boursière totale, la part de l’investissement étranger s’est élevée à 30,3% en 2021. Les participations stratégiques ont représenté l’essentiel de l’investissement étranger en actions cotées. La part de celles-ci dans le montant global s’est située à 93,1%.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page