Maroc

Boucetta plaide à Paris pour la création d’espaces d’échange

Intervenant lors du débat général dans le cadre de la 34e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF), la secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Mounia Boucette s’est dite convaincue que l’espace francophone peut offrir un environnement pour stimuler des projets concrets et générateurs de valeur dans le secteur du développement durable.

Cette nouvelle session a été tenue, hier samedi à Paris, sous le thème « Economie bleue, économie verte : nouveaux moteurs de création de richesse, d’inclusion sociale et du développement durable ».
Présidée par Madagascar, cette conférence de deux jours permettra aux ministres d’examiner différents points à l’ordre du jour, notamment les questions d’actualité politique et économique.


Mounia Boucetta, représentant le Maroc lors de cette conférence a plaidé pour la création des plateformes d’échanges d’expériences et d’expertises et d’accompagnement pour, d’abord, développer les compétences et mobiliser les financements appropriés, ainsi que pour fédérer des espaces des jeunes et des startups dans les pays francophones.

La secrétaire d’Etat marocaine a en outre relevé que la langue et la culture sont des vecteurs essentiels de développement.

Par ailleurs, la délégation de l’Arménie qui prendra les rênes de la CMF à l’issue de cette rencontre aujourd’hui dimanche, annoncera les dates, le logo et le thème général du prochain Sommet de la Francophonie, qui se tiendra au dernier trimestre 2018 à Erevan. La CMF a été précédée vendredi par la 102e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF).

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page