Maroc

Bensaleh rappelle au successeur la nécessité d’un nouveau contrat social

La présidente sortante de la CGEM, Miriem Bensaleh Chaqron, a rappelé l’impérativité de mettre en œuvre un pacte social nouveau, fort, complet et inclusif.

Bensaleh Chaqron que Salaheddine Mezouar vient de remplacer à la tête de la CGEM a réitéré dans un tweet ce qu’elle avait tenu à mentionner lors de l’Assemblée générale élective le 22 mai à savoir, l’importance d’un nouveau pacte social pour une répartition juste et équitable des fruits du développement.


«Nous avons entamé ce grand projet depuis déjà quelques semaines en compagnie des syndicats et des autorités publiques. C’est à ceux qui me succéderont de poursuivre la concrétisation de ce noble projet», écrit Bensaleh sur son compte Tweeter.  

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page