Maroc

BCIJ : trois nouveaux individus impliqués dans la cellule terroriste démantelée en province d’El Jadida

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Trois nouveaux individus ont été arrêtés ce lundi à Martil et dans la commune rurale de Boulaâouane (province d’El Jadida) après que les enquêtes menées par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de surveillance du territoire (DGST), ont confirmé leur implication dans les plans de la cellule terroriste démantelée récemment dans plusieurs villes du royaume, indique le ministère de l’Intérieur.

L’expertise scientifique menée sur les produits suspects saisis dans une planque à El Jadida lors du démantèlement de cette cellule terroriste a démontré qu’il s’agit de procédés chimiques utilisés dans la préparation d’explosifs, ainsi que d’autres matières qui entrent dans la fabrication de mécanismes de détonation de charges et ceintures explosives, souligne le ministère dans un communiqué.


Le ministère de l’Intérieur précise que les membres de cette cellule s’apprêtaient à accueillir un expert en explosif de la branche de Daech en Libye, qui comptait leur apprendre les techniques de minage et de détonation à distance, ainsi que les méthodes barbares inventées par cette organisation terroriste pour liquider et mutiler ses victimes.

Le ministère indique également que les membres de cette cellule planifiaient également de créer une base arrière alliée à Daech dans la région de Boulaâouane, sous l’appellation de «branche de Daech au Maroc», laquelle devait servir de point de départ pour l’exécution de leurs projets terroristes au Maroc.

La cellule terroriste démantelée récemment dans plusieurs villes ciblait plusieurs sites sensibles, des hôtels classés et des centres commerciaux et projetait l’assassinat de personnalités politiques et publiques ainsi que d’éléments de différents appareils sécuritaires par le recours aux explosifs et aux armes à feu, rappelle le ministère de l’Intérieur, qui précise que les mis en cause seront présentés à la justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du parquet général.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page