Maroc

Baisse de la dette extérieure du Maroc

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La dette extérieure du Trésor et des établissements publics à fin mars 2019 a baissé de 1,4% par rapport à fin mars 2018 et représente 29,5% du PIB. La prochaine sortie du Maroc à l’international pourrait renverser la tendance. En effet,  le Maroc prévoit de lever dans les prochains mois 1 milliard d’euros sur le marché financier international, soit environ 11 milliards de DH. Une deuxième sortie du même montant est prévue en 2020, auxquels s’ajoutent des prêts bilatéraux ou multilatéraux que le Trésor ou les entreprises et établissements publics pourraient mobiliser pour financer les projets d’investissement (Masen, Tramway…).


Selon le dernier bulletin de la Direction du Trésor et des finances extérieures, l’encours de 326,3 milliards de DH est emprunté par le Trésor à hauteur de 44,9% et par les entreprises et établissements publics à hauteur de 54,4%, le reste concernant le secteur bancaire et les collectivités territoriales. La dette a baissé chez l’ensemble des emprunteurs.

Le PIB au Maroc s’établit à 1.106,8 milliards de DH en 2018, selon le HCP. La dette extérieure représente donc 29,5% du PIB. Un niveau confortable mais qui doit malgré tout être surveillé de près, car le service de la dette (remboursement du capital et des intérêts) se fait en devises étrangères et que la balance des paiements au Maroc est structurellement déficitaire.

Les réserves en devises ne représentent que l’équivalent de 5 mois d’importation de biens et services. Si de nouveaux emprunts internationaux vont les renforcer dans l’immédiat, ils occasionnent des sorties de devises annuelles supplémentaires.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page