Maroc

Badr Kanouni, président du groupe Al Omrane : « L’amélioration des conditions d’habitat est tributaire de la réalisation d’extensions urbaines »

Le Groupe Al Omrane a pris part ce mercredi 6 avril 2022 aux travaux de la 53ème Conférence du Réseau habitat et francophonie organisée en format virtuel. Le Groupe a été sollicité pour apporter son regard et partager son expérience avec une dizaine de pays participants à cette édition vu son expertise et l’importance de son rôle en tant qu’opérateur public en charge de programmes gouvernementaux en la matière.

Intervenant lors d’un panel, Badr el Kanouni, président du groupe Al Omrane a expliqué que l’amélioration des conditions d’habitat passe forcément par la réalisation d’un certain nombre de projets d’extension urbaine ajoutant que les extensions urbaines doivent s’inscrire dans la durée et assurer une mixité fonctionnelle et sociale.


« Pour offrir ce cadre de vie, il faut qu’il y ait une convergence et des synergies entre les différentes politiques publiques, pour que nous puissions offrir le meilleur environnement possible à nos citoyens. Ce défi là, nous en sommes très conscients au Maroc. il y a un travail qui se fait avec beaucoup de réformes qui se mettent en place, voulues par le Roi Mohammed VI », a souligné Badr El Kanouni.

Ce dernier a rappelé le rôle du groupe Al Omrane en matière d’exécution des politiques publiques d’habitat sur l’ensemble du territoire national, notant que le groupe dispose d’un plan de travail et d’une vision à moyen et à long termes. Face à l’urbanisation croissante, le holding dispose d’une multitude de programmes portant, notamment, sur les extensions urbaines, à travers l’agrandissement des villes marocaines petites, moyennes ou grandes ou bien la création de villes nouvelles.

«Plus qu’une simple réponse au logement, ces extensions urbaines prévoient des logements durables et efficaces sur le plan énergétique et comprennent des espaces verts et les différents équipements publics nécessaires et de proximité. Ces extensions doivent offrir des opportunités d’emplois et abriter des activités économiques», a fait observer M. Kanouni, soulignant la nécessaire matérialisation de toutes les politiques publiques sectorielles au niveau de ces zones.

La société civile, un acteur important pour l’exécution de ces projets

Badr El Kanouni a également relevé que l’exécution et l’opérationnalisation de ces projets d’extension ne peut se faire qu’avec les acteurs territoriaux : « Le logement est un objectif majeur de tous et un droit constitutionnel au Maroc. L’État et les différents acteurs publics se doivent d’agir pour permettre au citoyen d’accéder au logement », a-t-il souligné.

Rappelons que le Réseau Habitat et Francophonie (RHF) est une organisation internationale non gouvernementale qui a pour mission de « rendre plus effectif l’accès au logement pour tous ». Le RHF regroupe des organismes de pays et d’États francophones d’Afrique, d’Europe et d’Amérique du Nord (Québec) œuvrant dans le secteur de l’aménagement urbain et de l’habitat social

Le réseau est présent sur 4 continents et compte plus de 50 membres dont 24 Africains. RHF est accrédité par l’OlF (Organisation International de la Francophonie). Ses membres  ont construit plus de 1,5 million de logements et permis de loger plus de 5 millions de personnes.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page