Maroc

Aziz Rabbah réagit face à la vente de la queue d’un dinosaure marocain au Mexique

Le gouvernement marocain vient de lancer une enquête préliminaire pour tirer au clair les informations concernant la vente aux enchères d’une queue de dinosaure originaire du Maroc la semaine dernière au Mexique.

Cette enquête portera sur l’origine de ces ossements et éventuellement les circonstances de leur sortie du territoire national, la légalité de la démarche adoptée à cette fin et les auteurs de cette action, révèle la direction du patrimoine culturel au ministère de la Culture dans un communiqué. «Une fois les données exactes réunies, la direction engagera toutes les mesures nécessaires pour l’ouverture d’une enquête internationale, conformément aux conventions internationales relatives à la lutte contre le trafic illicite de biens culturels et la destruction et le pillage du patrimoine, notamment la convention de l’UNESCO de 1970 concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriétés illicites des biens culturels», a assuré le directeur du patrimoine culturel marocain, Abdellah Alaoui.


Selon le ministre de l’Énergie et des mines, Aziz Rabbah, interrogé par l’agence de presse espagnole EFE, «le Maroc cherche actuellement à vérifier l’authenticité des informations concernant ce fossile présenté par la maison de vente aux enchères mexicaine Morton comme provenant du Maroc. Si ces informations sont avérées, le Maroc enquêtera sur la manière dont le squelette est sorti du territoire», a-t-il précisé.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page