Maroc

Autoroutes du Maroc : le budget 2021 approuvé

À la suite du conseil d’administration de la Société nationale des Autoroutes du Maroc, l’approbation du budget de l’année 2021 a été annoncée. À cette occasion, un prêt accordé par la BEI a été approuvé pour un montant de 893 MDH.

Le 25 décembre dernier, la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a tenu son conseil d’administration, sous la présidence de Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau. À ainsi été approuvé le budget de l’opérateur autoroutier national pour l’année 2021.


Dans le communiqué de presse publié à cette occasion, ADM a annoncé les grandes lignes de ce budget. L’opérateur table sur un chiffre d’affaires de 3,025 MMDH pour l’année 2021, avec une hausse du trafic évalué à 21% par rapport à 2020.

Toutefois, l’entreprise entend réaliser un résultat négatif de 183 MDH. Pour ce qui est des voies à réparer, ADM compte atteindre un linéaire de grosses réparations de 97 km, au lieu de 70 km en 2020. En ce qui concerne les investissements, Autoroutes du Maroc a annoncé un investissement global pour l’année 2021 atteignant 1,376 MMDH, ce montant concernant principalement les actions reportées de 2020. Il s’agit, dans le détail, des investissements liés au triplement des voies de l’autoroute de Casablanca-Berrechid et au contournement de Casablanca, ainsi qu’à l’amélioration de la sécurité autoroutière, mais aussi à l’accélération du déploiement du plan d’automatisation de l’exploitation de l’opérateur autoroutier.

À préciser par ailleurs que le conseil d’administration d’ADM a également approuvé le contrat de financement de la Banque européenne d’investissement (BEI), d’un prêt de 85 millions d’euros, soit l’équivalent de 893 MDH et sans garantie de l’État, ce qui est «une première et une grande preuve de confiance !», estime l’opérateur dans son communiqué.

Pour rappel et selon les dernières données chiffrées disponibles (rapport 2019), ADM avait réussi une levée obligataire d’un montant de 2 MMDH pour financer ses besoins de trésorerie sur une maturité de 30 ans, avec 15 ans de grâce. L’encours de la dette totale avait atteint en 2019, pour sa part, près de 39,4 MMDH, répartis entre près de 18,9 MMDH de dette concessionnelle en devises et 20,5 MMDH de dette en dirham, garantie par l’État. Pour ce qui est des résultats financiers, le rapport 2018 souligne que pour la 3e année consécutive, ADM a affiché en 2019 un résultat net positif de plus de 101,3 MDH. Quant au chiffre d’affaires à fin décembre 2019, il a atteint 3,30 MDH, soit une évolution de 6% par rapport à l’année précédente, portée essentiellement par l’augmentation du trafic. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page