Maroc

Après la grève générale, le temps des ponctions

La grève générale a eu lieu le 24 février dernier./Karim Mdouari

Il fallait s’y attendre. À peine, l’effet de la grève générale s’est-il dissipé que le gouvernement a enclenché sa contre-attaque en activant sa «Demande d’explications pour absence injustifiée». Objectif : préparer les ponctions sur les salaires des grévistes en mettant en avant une procédure administrative applicable aux situations courantes.

Or, si l’on en croit les dires des centrales syndicales, le gouvernement ne peut recourir à ce genre de procédures, le droit de grève étant garanti par la Constitution. Elles conseillent ainsi les salariés, visés par ces mesures, de joindre à leurs réponses une copie du communiqué appelant à la grève générale, arguant que le document suffisait amplement pour faire office de preuve.



Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page