Maroc

Angola : Dos Santos tire sa révérence, le MPLA reste

C’est une journée historique pour les Angolais qui se rendent aux urnes ce mercredi pour les élections législatives afin de désigner le successeur de José Eduardo Dos Santos au pouvoir depuis 1979, la figure historique du Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA) et éternel rival de l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (UNITA) et son ancien chef Jonas Savembi. 
Après 27 ans de guerre civile, qui a ravagé le pays et causé la mort de dizaines de milliers d’Angolais, le pays conduit de la main ferme de Dos Santos connaît à partir des années 2000 un boom économique en raison de l’exploitation des ressources minières et surtout du pétrole offshore, mais la dégringolade des prix des hydrocarbures et la baisse des rentrées de devises ont provoqué une crise dans un pays qui est déjà très marqué par le chômage des jeunes. 
Cependant, d’après plusieurs analystes, le MPLA est parti pour garder la main sur le pouvoir grâce à la candidature de Joao Lourenço, un proche de Dos Santos. 
De son côté, l’UNITA a jeté Isaias Samakuva, 71 ans, dans cette bataille électorale, mais le parti semble usé et ne dispose que du soutien des régions du sud du pays.


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page