Maroc

Al Haouz/Tourisme de montagne : une destination qui vaut le détour

Destination touristique préférée des passionnés d’aventures issus des quatre coins du monde, Imlil s’est imposée par ce que l’on appelle le «tourisme solidaire».

Située au cœur des montagnes du Haut-Atlas, la commune rurale d’Imlil relevant de la province d’Al Haouz est devenue la cible de plusieurs touristes. Sa nature paisible attire davantage de personnes à la recherche d’un cadre serein pour fuir le bruit qui domine la vie en ville. L’envie de découvrir les secrets de cette région participe notamment au développement de son statut socioéconomique. L’écotourisme, étant la première activité créatrice d’emplois, offre aux jeunes la possibilité d’améliorer leurs conditions de vie en exerçant un tas d’activités en relation avec le tourisme de nature et d’aventure. Destination touristique préférée des passionnés d’aventures issus des quatre coins du monde, Imlil s’est imposée par ce que l’on appelle le «tourisme solidaire», un principe qui privilégie la rencontre et l’échange, et contribue de manière éthique au développement local.

A Imlil, tous les touristes sont séduits par la beauté de son paysage, la diversité et la richesse des produits de terroir ainsi que par l’hospitalité, une tradition mythique qui distingue ses habitants. Avec un nombre de visiteurs croissant, la région est devenue la destination numéro un des Marocains qui sont de plus en plus fascinés par le tourisme de montagne et les randonnées, et qui trouvent à Imlil l’endroit idéal pour pratiquer ce type de sport. Récemment, avec l’effet des célébrations de fin d’année, presque tous les établissements touristiques (refuges, gîtes, maisons d’hôtes, hôtels classés…) étaient remplis. Guides, porteurs, muletiers, cuisiniers et locataires de matériels de randonnées et d’escalade des montagnes se sont tous mobilisés pour offrir les conditions propices d’un bon séjour. Par ailleurs, les autorités locales ont mis en place un poste de contrôle sur l’axe Armed-sommet du Toubkal, une mesure qui a plu à la population locale, aux guides et aux touristes. De même, les autorités locales ont aussi procédé à l’interdiction de bivouac dans les lieux non autorisés.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page