Maroc

Agrégation agricole : 22 projets visés dans le Souss

Un portefeuille de 22 projets d’agrégation appartenant à la nouvelle génération est prospecté au profit de 16.300 agrégés avec une superficie de 22.500 ha dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030.

A l’échelle de la Région Souss-Massa, un portefeuille de 22 projets d’agrégation appartenant à la nouvelle génération est prospecté au profit de 16.300 agrégés avec une superficie de 22.500 ha. C’est du moins ce qui est ressorti du road-show de la Région Souss-Massa sur l’agrégation agricole, initié en fin de semaine, à Agadir par l’Agence pour le développement agricole (ADA). Selon l’ADA, ces projets devront consolider les acquis du Plan Maroc Vert et booster le nombre de projets d’agrégation dans le cadre des projets inscrits à la stratégie Génération Green 2020-2030. En effet, le nouveau Plan agricole régional (PAR) de Souss-Massa a prévu la création de nouvelles générations d’organisations socioéconomiques à travers la création de nouvelles coopératives, groupements et unions agricoles à l’horizon 2030. Dans ce sens, la région s’est déjà intégrée à cette dynamique d’agrégation à travers la concrétisation de 11 projets. Les principales filières concernées sont les agrumes, le lait, le maraîchage, les viandes rouges et les viandes blanches. Ainsi, l’objectif est de plus que doubler le processus de mise en place des projets d’agrégation appartenant à la nouvelle génération autour d’acteurs privés ou organisations professionnelles surtout dans le cadre du nouveau dispositif réglementaire consacré à l’agrégation.

Agrégation : un nouveau dispositif
En effet, après l’approbation du projet de loi n°37.21 permettant aux agriculteurs disposant d’unités de conditionnement des fruits et légumes de commercialiser leurs produits dans le cadre de l’agrégation agricole sans passer par les marchés de gros, deux nouveaux arrêtés d’application de la loi 04-12 sur l’agrégation agricole ont été publiés au Bulletin officiel n°6.990 du 27 mai 2021. Il s’agit de l’arrêté 19.2410 et 19.2411 afférents aux modalités d’approbation et d’octroi des subventions aux projets d’agrégation. En plus de la simplification et l’assouplissement des procédures, ces décrets ont révisé les critères et les normes d’éligibilité. Ils ont également intégré de nouveaux modèles d’agrégation et de nouvelles filières. Ces décrets ont ajusté aussi la mise en place d’un taux préférentiel pour les subventions octroyées au matériel d’élevage, au même titre que pour l’aménagement hydro-agricole et le matériel agricole, tout en visant la simplification et l’assouplissement des procédures. Ces nouveaux arrêtés ont aussi fixé le seuil minimum des agriculteurs agrégés par les différentes filières végétales et animales. Il s’agit, entre autres, de 25 agriculteurs agrégés pour la filière agrumicole, 10 pour les légumes, fruits rouges et pommes de terre, 50 pour la filière d’argan, la viande rouge et l’élevage laitier. S’agissant de la filière sucrière, le nombre des agrégés a été fixé en fonction des régions. Au sein de la région de Rabat-Salé-Kénitra, le seuil minimum pour la betterave à sucre et la canne à sucre est, respectivement, de l’ordre de 3.000 et 2.000 agrégés. Il est de 1.000 agrégés au niveau de la région de Tanger -Tétouan-Al Hoceima pour les deux cultures et 3.000 agrégés pour la canne à sucre à l’échelle des régions de Casa-Settat et Béni Mellal-Khénifra contre 500 au niveau de l’Oriental pour la même culture.

Des taux préférentiels pour la valorisation
En ce qui concerne les subventions aux projets d’agrégation, les montants forfaitaires pour l’encouragement de l’agrégation ont été fixés pour les filières végétales en fonction de petites, moyennes et grandes superficies. S’agissant des filières animales, l’appui a été établi conformément au troupeau par tête pour les viandes rouges et par nombre de volailles pour l’aviculture et ruchers pour l’apiculture. L’appui financier est octroyé à des taux préférentiels pour les projets qui seront réalisés dans le cadre de l’unité de valorisation, notamment pour le matériel d’élevage au même titre que pour l’aménagement hydro-agricole et le matériel agricole. Il s’agit essentiellement de l’irrigation localisée ou supplémentaire, l’acquisition du matériel agricole, outre les équipements dédiés à l’élevage. Selon l’ADA, ces nouvelles modifications visent essentiellement à simplifier et à assouplir les procédures d’approbation des projets d’agrégation et d’octroi des subventions de l’État liées à l’agrégation. Elles portent aussi sur la révision des critères et normes d’éligibilité, l’intégration de nouveaux modèles d’agrégation et de nouvelles filières.

Un taux de regroupement de 25%
Par ailleurs, l’objectif est d’atteindre un taux de regroupement de 25% des agriculteurs dans ces organisations. Le premier fondement de la nouvelle stratégie «Génération Green» vise à faire accéder 350.000 à 400.000 ménages agricoles à la classe moyenne et à stabiliser près de 690.000 ménages dans cette classe. Et ce, à travers la poursuite des efforts d’investissement, accompagnée de ce nouveau schéma d’incitations pour améliorer le revenu des agriculteurs, en plus de la généralisation du régime de la protection sociale aux agriculteurs et aux salariés agricoles. L’accès de ces ménages agricoles passera aussi par l’amélioration des conditions de travail des salariés et la réduction de l’écart entre le salaire minimum agricole et celui en vigueur dans les autres secteurs économiques à l’horizon 2030, outre l’extension de l’assurance agricole pour atteindre 2,5 millions d’hectares de terres agricoles assurées à l’horizon 2030. Dans ce cadre, la mobilisation et la valorisation des terres collectives revêt un caractère stratégique dans la stratégie Génération Green à travers la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives et la création de 170.000 emplois dans les services agricoles, para-agricoles et la transformation.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page