Maroc

Agadir : Vers une levée des restrictions ?

Les professionnels s’attendent à une levée des restrictions liées à la situation sanitaire et les retombées de la campagne lancée le 10 décembre sont espérées à court terme. Le CRT cible les touristes étrangers qui comptent célébrer les fêtes de fin d’année ainsi que les nationaux, à l’occasion du nouvel an mais aussi durant les vacances scolaires prévues du 24 au 31 janvier prochain.

Dans ce contexte de crise sanitaire, marqué essentiellement par la perspective d’un vaccin, le Conseil régional du tourisme (CRT) d’Agadir Souss-Massa a réadapté son plan de communication pour mettre en œuvre sa nouvelle campagne de promotion touristique, lancée le 10 décembre. Les retombées sont attendues à court terme. En effet, le CRT cible essentiellement les touristes étrangers désireux de célébrer les fêtes de fin d’année en recourant à des réservations de dernière minute. Le tourisme interne est également concerné à l’occasion du nouvel an, mais aussi des vacances scolaires prévues du 24 au 31 janvier prochain. Les professionnels espèrent une levée des restrictions. L’accueil des touristes est en effet conditionné par une décision attendue ce samedi 19 décembre, en fonction de l’évolution de la pandémie à Agadir. Cette décision sera prise par le Comité de veille préfectorale, qui assure également la mission de poste de commandement préfectoral (PCP).


Vers une levée des restrictions ?
En effet, la prorogation des mesures de prévention pour une nouvelle période de 15 jours est entrée en vigueur le dimanche 6 décembre, selon un communiqué du Comité de veille préfectorale d’Agadir-Ida Outanane. Dans ce sens, il a été décidé une nouvelle fois la fermeture des plages et l’interdiction d’y accéder. Aussi, le prolongement des mesures de prévention a obligé les cafés, restaurants, magasins et centres commerciaux à fermer à 20 h. Ces mesures concernent aussi l’obligation de disposer d’une autorisation exceptionnelle de déplacement de et vers la préfecture d’Agadir-Ida Outanane. À cela s’ajoutent l’interdiction de toute forme de déplacement nocturne entre 21 h à 6 h (sauf les déplacements pour des raisons de santé et professionnelles), la fermeture des hammams, des salons d’esthétique et des SPA (à l’exclusion des salons de coiffure), la fermeture des salles de sport, des parcs et des terrains de proximité, la suspension du transport par bus après 21 h et la fermeture des marchés de proximité à 15 h (17 h pour Souk El Had). Toutefois, les frontières sont ouvertes aux ressortissants étrangers à condition de produire un test PCR négatif de moins de 72 heures, ainsi qu’une réservation confirmée auprès d’un établissement d’hébergement touristique. Sur le terrain, plusieurs établissements de la station balnéaire d’Agadir ont profité de ce contexte de pandémie pour effectuer quelques opérations de rénovation, notamment l’Hôtel Tafoukt, Atlantic Palace, le Royal Atlas, le Riu Palace Tikida et le Sofitel Thalassa.

Une campagne multicanaux
Au programme de cette campagne initiée en partenariat avec le Conseil régional Souss-Massa figure la création de capsules vidéo d’une durée d’une minute, présentant plusieurs produits de la destination. Celles-ci seront largement diffusées et sponsorisées sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram et YouTube. Le CRT a aussi produit des capsules radio en français de 3 minutes, baptisées «Escapade à Agadir», qui décrivent chaque jour un lieu touristique de la région. Ces émissions seront diffusées trois fois par jour dans les plages horaires de grande écoute, à savoir 7 h 20, 13 h 15 et 18 h 45, durant tout le mois de décembre, pour un total de 90 diffusions. Outre la campagne radiophonique, des influenceurs marocains et étrangers ayant des communautés d’internautes assez importantes ont été mobilisés ; ils produiront et partageront différents formats de contenu valorisant la destination Agadir-Souss-Massa.

La première campagne a mobilisé 1,6 MDH
Par ailleurs, le CRT d’Agadir-Souss-Massa a déjà lancé une première campagne de promotion sous l’impulsion de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) à l’attention des conseils régionaux du tourisme. Avec l’avènement de la période estivale, la station balnéaire d’Agadir a été la première destination à répondre à l’AMI de l’office, à travers la conclusion d’un contrat en juillet dernier. La situation sanitaire, jugée rassurante à ce moment-là, ainsi que le lancement de la campagne promotionnelle ont favorisé une consommation touristique nationale plus soutenue que prévu, surtout durant le mois d’août. Cette campagne multicanaux, qui s’étendait du 1er juillet au 15 septembre, a notamment vu fleurir des affichages à Casablanca, Rabat et Fès durant un mois. Aussi, la campagne s’est appuyée sur la promotion radio, digitale (à travers les réseaux sociaux et la presse électronique), outre une campagne de marketing d’influence et la publication de plus de 12 capsules vidéos axées sur le balnéaire et l’arrière-pays. Rappelons aussi que cette campagne, lancée dans le cadre de l’AMI avec l’ONMT, a mobilisé 1,6 MDH avec la prise en charge de la totalité du budget d’achat d’espaces médias. 

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page