Maroc

Agadir : les défis du Programme de développement

Le comité de pilotage, de suivi et d’évaluation du PDU a institué une commission technique chapeautée par les services de la wilaya de la Région Souss-Massa. Objectif : étudier, avec les partenaires financiers et techniques, les dépassements budgétaires induits  par la flambée des prix.

Initié le 4 février 2020, le Programme de développement urbain (PDU) de la ville d’Agadir 2020-2024 a soufflé sa troisième bougie. Et s’il y a un défi que le Comité de pilotage, de suivi et d’évaluation de ce programme est déjà appelé à relever, c’est la question des dépassements budgétaires.

Ces derniers sont dus essentiellement à la flambée des prix et au renchérissement des coûts, notamment la hausse des prix du transport. C’est la raison pour laquelle la huitième réunion du Comité de pilotage dudit programme, tenue samedi dernier, à Agadir – conformément aux dispositions de l’article 7 de la Convention-cadre relative au financement et à l’exécution du PDU – a institué une commission technique chapeautée par la wilaya pour étudier cette question avec les partenaires financiers et techniques. Le but étant d’accompagner, à travers des avenants, la mise en œuvre des projets inscrits dans le cadre du PDU.

Au total, le comité a émis 18 recommandations sous forme de résolutions. Elles portent sur l’actualisation des budgets programmés, la mobilisation des financements nécessaires, l’accélération de la cadence des projets ainsi que l’assainissement du foncier et l’incitation des maîtres d’ouvrages à déployer plus d’efforts en matière d’exécution des projets. Pour rappel, la PDU d’Agadir devra mobiliser plus de 6,2 MMDH au lieu de 5,9 MMDH, après la signature d’un ensemble de conventions spécifiques et d’avenants.

En 2023, la totalité des engagements sera bouclée
Actuellement, après 34 mois de mise en œuvre de ce programme – marqué par la mobilisation et l’implication des différents acteurs et des partenaires financiers et opérationnels – le déploiement a concerné l’achèvement des travaux pour 23 projets mobilisant un coût global de près de 400 MMDH. Compte tenu des sous-projets, l’équivalent de 23% du coût global a été réalisé, soit un investissement de plus de 1,4 MMDH. Les sous-projets, dont les travaux ont été achevés, sont au nombre de 2, pour un coût de 1,6 MMDH. Le montant des engagements contractés par les différents maîtres d’ouvrage délégués s’élève à plus de 4,5 MMDH, soit 72% du coût total.

Actuellement, 44 projets sont en cours de réalisation, pour 5,2 MMDH, soit 84% du coût global du programme. Toujours selon le Comité de pilotage, les projets dont les études sont à une phase très avancée sont au nombre de 25 (pour 603 MDH), soit 10% du coût total. Quant au montant des engagements contractés par les différents maîtres d’ouvrage délégués (MOD) au cours de ces trois années, il s’élève à 4,5 MMDH (72% du coût global du programme). Au titre de l’année 2023, le montant des engagements s’élèvera à plus d’1,7 MMDH. Au terme de la même année, les engagements totaux devraient porter sur 100% du coût conventionnel du programme.

Les projets à livrer avant fin juin 2023
De plus, les partenaires se sont engagés à achever les travaux d’un certain nombre de projets structurants du programme et à les livrer avant fin juin 2023, dont les plus importants concernent l’hôpital psychiatrique d’Agadir et l’aménagement du Barreau Est-Ouest. Il s’agit aussi de l’achèvement des travaux de liaison entre l’aéroport d’Al Massira et le port d’Agadir, représentés par les premier et deuxième tronçons de la voie de contournement Nord-Est, l’entrée numéro 4, et la section de la voie express urbaine entre l’avenue des FAR et le port d’Agadir. Il est question aussi d’achever les travaux d’infrastructure et des pôles d’échange, en plus des travaux d’aménagement urbain tels que les aménagements paysagers, les espaces verts, l’éclairage public et le mobilier urbain lié au projet de la première ligne de Bus à Haut Niveau de Service. À cela s’ajoute l’achèvement des travaux de construction du Centre d’information touristique et du complexe administratif de la plage à Agadir, ainsi que l’ouverture du Musée de la reconstruction d’Agadir. À noter enfin que la huitième réunion de ce Comité de Pilotage, de suivi et d’évaluation a été présidée par Ahmed Hajji, wali de la Région Souss-Massa, gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida Outanane, en présence de Aziz Akhannouch, président du Conseil communal d’Agadir et de Karim Achengli, président du Conseil régional Souss-Massa, ainsi que de l’ensemble des membres dudit comité.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page