Maroc

Agadir : l’ancien siège de Bank Al-Maghrib reconverti en musée

La reconversion et la réhabilitation de l’édifice nécessiteront un investissement de 41,5 MDH. L’achèvement de ce chantier d’envergure est prévu début 2022.

60 ans après le séisme et la fin de sa période de reconstruction coïncidant avec l’aboutissement de la mission du Haut-commissariat à la reconstruction en 1974, Agadir a bénéficié de l’impulsion donnée aux projets muséaux du Programme de développement urbain de la ville, lancé le 4 février 2020 par le roi Mohammed VI, pour la période 2020-2024. C’est dans ce cadre que le projet hautement symbolique de création du Musée de la reconstruction et de la mémoire de la ville d’Agadir a vu le jour, revêtant un rôle de conservation, de mise en patrimoine et de transmission à la postérité. Pour sa dimension historique et emblématique, le choix du lieu abritant le musée s’est porté sur l’ancien siège de Bank Al-Maghrib, un bâtiment de 1950 créé par l’architecte François Louis Lemarié (1902-1996), demeuré quasiment intact lors du séisme du 29 février 1960 grâce à des fondations s’apparentant à des structures parasismiques. Après avoir abrité les services de la Banque centrale du Maroc dans le passé, il sera réhabilité selon sa typologie initiale, tout en lui donnant une nouvelle vocation muséale. Pour sa conception, le projet a été confié à l’architecte Rachid Andaloussi, l’ingénierie culturelle au cabinet Bouillon de culture et la scénographie au studio Adeline Rispal.


Parcours de visite : plusieurs sections
Ainsi, l’ensemble des éléments architectoniques seront reconstitués et la structure intérieure du bâtiment, son dessin, comme ses décors et parures seront rétablis. Le parcours de visite comportera plusieurs sections consacrées au choc du séisme, à la reconstruction et à l’urbanisme et l’architecture. Une salle polyvalente sera créée pour les divers événements organisés par le musée et l’accès à la terrasse sera aménagé en café littéraire. La reconversion et la réhabilitation de l’édifice nécessiteront un investissement global de 41,5 MDH. Le ministère de l’Intérieur, à travers la Direction générale des collectivités territoriales (DGCT), contribue au projet à hauteur de 25 MDH. Le Conseil régional Souss-Massa et Al Omrane Souss-Massa participent pour leur part respectivement au projet à hauteur de 10 MDH et 5 MDH. La Commune urbaine investit, quant à elle, 1,5 MDH. L’achèvement de ce chantier d’envergure est prévu début 2022. Par ailleurs, le Musée de la reconstruction et de la mémoire d’Agadir deviendra, à terme, un monument d’un grand apport culturel qui perpétuera un segment de l’histoire de la ville. Un lieu de souvenir qui mettra aussi en valeur le défi relevé de la Reconstruction d’Agadir après le tremblement de février 1960.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page