Maroc

Agadir/Covid-19. L’hôpital de campagne est opérationnel

D’une capacité d’accueil de 101 lits, l’hôpital de campagne d’Agadir compte onze médecins et autant d’infirmiers polyvalents .

À l’instar des autres villes du royaume, Agadir s’est dotée d’un hôpital de campagne pour la prise en charge des cas Covid-19, afin d’alléger la pression sur les autres structures hospitalières, notamment le Centre hospitalier régional Hassan II d’Agadir. À noter que cette unité, d’une capacité de 101 lits, équipés en oxygène, sous forme de chapiteau, avait été installé il y a plus de deux mois mais n’avait pas été mise en service. Pourquoi ? Selon la Direction régionale de santé de la Région Souss-Massa, cet hôpital de campagne avait été envisagé comme solution de dernier recours, puisque la capacité litière en réanimation, au sein de l’hôpital régional, n’était pas occupée à plein régime. Aujourd’hui, cette nouvelle structure médicale a été officiellement ouverte en milieu de semaine dernière, en vue d’accueillir les patients Covid-19. S’agissant de la question des ressources humaines qui devrait accompagner la mise en service de cet hôpital, selon la direction régionale de santé, onze médecins ont été affectés à cette nouvelle structure médicale, dont un médecin-chef et le service de garde. On compte également onze d’infirmiers polyvalents en plus d’une sage-femme et sept autres Infirmiers en soins d’urgence et soins intensifs (ISUSI). À cela s’ajoutent sept anesthésistes et huit aides-soignants.


Détails des équipements
En termes d’infrastructures proprement dit, l’hôpital de campagne est constitué de trois principaux couloirs. Il est doté de 101 lits de réanimation avec les tables à manger, tables de chevet et moniteurs de surveillance en plus de seringues auto-pousseuses. La structure est également dotée d’autres équipements, il s’agit de 10 chariots d’urgence et 10 chariots-brancards, huit électrocardiogrammes et dix aspirateurs, en plus de dix concentrateurs d’oxygène. À cela s’ajoutent 50 barboteurs à oxygène et un autoclave pour la stérilisation. En plus de la capacité litière et ses équipements, l’hôpital dispose d’un espace d’accueil, une salle d’attente en plus d’une salle de consultation médicale et un espace de stockage.

À noter que la capacité en termes d’oxygène a déjà été renforcée. Le Centre hospitalier régional (CHR) Hassan II d’Agadir est actuellement doté de trois citernes pour éviter les pannes avec deux nouvelles citernes d’une capacité respective 10.000 m3 et 6.400 m3. À cet égard, un réseau commun a été installé. Il intègre aussi l’ancienne citerne de l’hôpital, alors que la construction de cet hôpital de campagne a été réalisée en coordination, d’une part, avec le ministère de tutelle et la commission de veille préfectorale qui assure la mission d’un Poste de commandement préfectoral (PCP) à l’échelle locale.

Durcissement des mesures sanitaires
Par ailleurs, le comité de veille préfectorale a remplacé l’hôtel Ibis Budget par l’hôtel Adrar pour l’accueil des cas confirmés de la Covid-19 pour l’amélioration des conditions d’accueil de ces cas. Parallèlement, sur le plan de capacité de dépistage, quatre labos privés supplémentaires ont été mobilisés pour la réalisation de la technique qRT-PCR, technique de référence pour le diagnostic moléculaire du Sars-Cov2 pour alléger la pression sur les deux structures publiques, notamment le laboratoire régional et celui relevant de l’hôpital militaire. Actuellement, le durcissement des mesures de prévention bouclera 30 jours le samedi 19 décembre 2020. Selon le bulletin quotidien de la Covid-19 du ministère de la Santé, la Région Souss-Massa est classée 5e, en termes de contamination à la Covid-19, après Casablanca-Settat, Tanger-Tetouan-Al Hoceima, Rabat-Salé-Kénitra et Marrakech-Safi.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page