Maroc

Agadir : 347 MDH pour les deux dernières tranches du Trambus

Les 2e et 3e lots du projet de Bus à haut niveau de service, ont été confiés, respectivement, au groupement de sociétés VIAS/STAM et à la Société Générale Routière, filiale de NGE, à hauteur de 167 et  179 MDH. 

Lancé officiellement en mars 2021 dans le cadre du Programme de développement urbain de la Ville d’Agadir 2020-2024, le projet de Bus à haut niveau de service entame ses dernières tranches de travaux d’aménagement des infrastructures. La SDL Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains a confié les travaux, dans le cadre des appels d’offres séparés des lots 2 et 3 dédiés à l’infrastructure, respectivement, au groupement de sociétés VIAS/STAM et à la Société Générale Routière, filiale de NGE. Pour rappel, le lot 2 porte sur une longueur de 5,2 km et le lot 3 sur 6,4 km. Selon la commission chargée de l’ouverture des plis, ayant achevé ses travaux le 14 janvier 2022, l’attribution de ces deux lots a été faite sur la base de la meilleure combinaison financière en tenant compte de l’offre globale la plus avantageuse.


Les travaux démarreront à partir du Giratoire Al Kamra jusqu’au quartier Al Houda et de ce dernier jusqu’à Tikiouine. Le montant de l’investissement injecté dans le cadre de ces deux lots, englobant 24 stations, est de l’ordre de 347 MDH dont 167 MDH pour le 2e lot et 179 MDH pour le 3e. La durée globale de l’exécution de l’ensemble des prestations a été fixée à 12 mois pour chaque marché, à partir de la notification de l’ordre de service par le maître d’ouvrage prescrivant le commencement de l’exécution des prestations. Longue de 15,5 km, la première ligne du BHNS parcourt l’ensemble de la ville d’Agadir selon un axe Nord-Sud/Est, reliant le port d’Agadir aux quartiers de Tikiouine et desservant de nombreux pôles comme le Centre administratif, l’Avenue Hassan II, Souk El Had, l’Avenue Hassan Ier, le Pôle universitaire, la Cité Al Houda, la Zone industrielle Tassila et le Centre de Tikiouine. À noter que la première tranche, reliant le port au Giratoire Al Kamra porte sur une longueur de 3,9 km. Ces premiers travaux, relatifs à l’infrastructure de circulation du trambus, sont actuellement menés par la société marocaine Générale Routière, filiale de NGE, groupe français de bâtiment et travaux publics. Ils ont bénéficié d’une enveloppe de 123,90 MDH et nécessitent 14 mois de réalisation, pour une date d’achèvement prévue en juin 2022.

Les travaux lancés aux pôles d’échanges du port et de la Place Salam
Parallèlement, l’appel d’offre n°05/2021, afférent aux travaux d’infrastructure pour la première ligne de BHNS de la ville d’Agadir, notamment l’aménagement des pôles d’échanges du Port de pêche et de la Place Salam ont été aussi confiés à la SDL Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains. Cette adjudication intervient suite au lancement, il y a plus de trois mois, de l’aménagement du 1er pôle d’échanges BHNS d’Agadir, à savoir celui de la vallée des oiseaux, attribué à hauteur de 14,7 MDH TTC. Selon le procès-verbal de la séance d’appel d’offres ouvert, n° 05/2021/GAMDU, et de l’ouverture des plis réalisée le 23 novembre 2021, le lot afférent aux travaux d’aménagement du pôle d’échanges du Port de pêche a été attribué pour de 28,9 MDH TTC à la Société Générale Routière. La justification du choix de l’attributaire a été motivée par l’offre la moins disante, conformément aux conditions prévues dans l’article 40 du règlement des marchés de la SDL Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains. S’agissant des travaux d’aménagement du pôle d’échanges de la Place Salam, ils ont été confiés à la société GTR à hauteur de 8,7 MDH TTC. Par ailleurs, le marché relatif aux travaux de celui de la Vallée des Oiseaux a été adjugé au groupement d’entreprises SNTRO/SATIMED pour un délai de réalisation de 6 mois. Ils intègrent les différents corps d’état, à savoir l’infrastructure, l’aménagement et le mobilier urbains, l’éclairage public et les espaces verts. Dans le cadre de ce pôle d’échanges, réalisé sur une surface totale de 14.708 m², l’équivalent de 10 quais seront créés en vue d’accueillir 9 lignes en correspondance, soit 45 bus par heure de pointe.

Acquisition de 33 BHNS pour la première ligne
Après sa relance, l’ouverture des plis du marché n° 07/2021/GAMDU, relatif à l’acquisition de véhicules BHNS, est prévue pour le 15 février 2022, pour une mise en service en juillet 2023. Pour rappel, ce marché, qui entre dans le cadre de la première ligne du BHNS et porte sur 30 bus en tranche ferme et 3 véhicules pour la tranche conditionnelle, a bénéficié d’un prêt de 300 MDH. C’est l’Agence française de développement (AFD) qui a mobilisé ce fonds en faveur de la société de développement local Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains (GAMDU). Le prêt financera environ 30% du coût total du projet de cette première ligne, lequel s’élève à plus de 1,2 MMDH. Cette contribution financière s’inscrit dans le cadre d’un crédit remboursable par la partie marocaine, objet d’une garantie souveraine du Trésor, et dont les échéances seront prises en charge par le Fonds d’accompagnement des réformes de transport (FART). Le crédit accordé sur 20 ans, prévoit une période de différé de 5 ans avec une première échéance exigible fin mars 2027. L’intervention de l’AFD, à travers cette convention, vient compléter les contributions des autres partenaires de ce projet structurant, à savoir le FART, à hauteur de 378 MDH, la Région Souss-Massa (160 MDH) et la Commune d’Agadir (302 MDH).

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page