Maroc

Affaire Raissouni: le démenti de la DGAPR

La direction régionale de la Délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) de Casablanca-Settat a démenti, mercredi, les allégations de l’épouse du détenu (S.R) concernant le refus de l’administration de la prison locale Ain Sebaa 1 de le transférer dans un hôpital externe et de charger les détenus partageant sa cellule de l’espionner.

« Le directeur régional et le directeur de l’établissement pénitentiaire, accompagnés d’une équipe médicale, ont rencontré le détenu en question, qui a confirmé qu’il refuse de lui-même d’être transféré dans un hôpital externe et de se laisser prendre ses mensurations vitales », indique la direction régionale de la DGAPR à Casablanca-Settat dans une mise au point.

Le détenu a également déclaré n’avoir nullement évoqué avec son épouse qu’il serait « espionné » par ses codétenus, selon la même source. Soucieuse d’éclairer l’opinion publique, la direction régionale tient à rapporter les propres déclarations dudit détenu à ce sujet, conclut la mise au point.

SA

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page