Maroc

Aéronautique : Latécoère inaugure sa filiale marocaine

Le groupe Latécoère a inauguré LATsima, filiale spécialisée dans la production de câblages dédiés au secteur aéronautique.


L’écosystème aéronautique accueille un nouvel arrivant, LATsima, la filiale marocaine du groupe français Latécoère. Inaugurée, le 20 juillet, par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, en présence de Jean-François Girault, ambassadeur de France au Maroc, et d’Olivier Regnard, directeur général délégué du groupe Latécoère, celle filiale se spécialisera dans la conception et la production de systèmes de câblage destinés à répondre au besoins des constructeurs aéronautiques, en particulier ceux d’Airbus, l’un des principaux clients historiques du groupe, qu’il accompagne présentement dans son expansion africaine.

Aussi, il a été procédé à la célébration de l’implantation de LATelec, une autre filiale marocaine du groupe français, leader dans la fourniture de meubles avioniques et deuxième mondiale dans le marché des systèmes d’interconnexion aéronautiques. L’unité de production, large de 6000 m², est située dans la banlieue de Casablanca, dans la zone industrielle de Had Soualem. Dotée d’un programme d’investissements divers de 10 millions d’euros sur 5 ans, il lui incombera d’assurer la production de meubles avioniques pour les A350 et A320 d’Airbus, les cockpit panels pour les A320 et, plus tard, ceux des A350 également.

La qualification de la filiale lui vient, d’une part, du transfert de compétences du groupe français à travers des programmes de formation internes des équipes, et, d’autre part, des compétences de base des recrues, souvent lauréats de l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA) ou issus des programmes sectoriels pilotés par l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT). À ce propos, le management de la filiale table sur un effectif dépassant les 320 collaborateurs d’ici fin 2017. Le succès de ce programme de recrutement dépendra de l’évolution du carnet de commande Airbus. Par ailleurs, il est à noter que la présence de Latécoère au Maroc n’est qu’à son stade embryonnaire. Il n’est pas à écarter un renforcement de cette présence par l’installation de nouvelles unités de production spécialisées dans les métiers satellisés autour du secteur.   

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page