Maroc

Addoha : Un désendettement de 1,8 MMDH en 2015

Baisse de l’endettement, déstockage en hausse des produits finis, amélioration du cash flow…le promoteur immobilier est bien parti pour réussir les objectifs de son Plan génération cash.


Le groupe Addoha reprend du poil de la bête. En passe à de grandes difficultés financières, le mastodonte de l’immobilier a mis en place, début 2015, un «Plan génération cash» (PGC) pour redresser ses comptes ; désendetter l’entreprise et dynamiser son titre en Bourse. Une stratégie qui commence à donner ses fruits. Le plan «s’est traduit par une modification en profondeur du business model du groupe Addoha.

Cette transformation se reflète par une réduction significative du besoin de financement du cycle d’exploitation du groupe, permettant ainsi une génération de cash flows importants et un désendettement largement en avance par rapport aux objectifs du plan», indique le promoteur immobilier dans un communiqué faisant le point sur l’état d’avancement du PGC. À l’issue de sa première année de mise en œuvre opérationnelle, le groupe affiche, en effet, un désendettement de près de 1,8 MMDH, contre un montant prévisionnel de 1,2 MMDH, et ce après la distribution de dividendes d’un montant de 645 MDH.

Le niveau de la dette nette du groupe s’établit ainsi à 7,5 MMDH, contre 9,3 MMDH à fin 2014, soit une réduction de 19%. Ce désendettement a été réalisé intégralement par l’excédent de cash généré par le cycle normal d’exploitation (remboursement de dettes bancaires et de marché exclusivement en cash, sans aucune dation ni vente à réméré).

Redressement
Par ailleurs, le groupe indique qu’une de ses filiales, la société GFM, détenue à 50% avec le groupe Fadesa Espagne, a procédé, en 2015, au remboursement de près de 900 MDH de dettes, permettant ainsi le remboursement de la totalité de ses dettes financières. Le groupe précise qu’étant donné la consolidation de GFM, par mise en équivalence dans son périmètre de consolidation, ce désendettement n’est pas intégré dans le montant de 1,8 MMDH du PGC. Ainsi, le montant de désendettement total réalisé par le groupe en 2015 (y compris ses participations mises en équivalence dans le périmètre de consolidation) s’établit à 2,7 MMDH. Quant au gearing d’Addoha (dette nette/fonds propres), estimé au 31 décembre 2015, il s’établit à 62% contre 80%, au 31 décembre 2014. Le groupe est également en avance sur d’autres aspects du PGC.

À titre d’exemple, le cash collecté en 2015, toujours à travers le PGC, a atteint près de 10 MMDH, contre les 9.360 millions inscrits aux objectifs. Sur un autre registre, Addoha a finalisé la production de 11.805 unités en 2015, sur un objectif de 12.000 unités.

Cette production s’inscrit en baisse par rapport à l’année 2014, conformément au PGC, qui prône une politique de production orientée sur les tranches les mieux commercialisables. Les investissements en travaux ont totalisé plus de 4 MMDH à fin 2015, contre 7,3 MMDH au terme de 2014. Le groupe a également levé le pied sur l’acquisition de foncier. Les décaissements liés à l’acquisition de foncier s’établissent à 170 MDH (principalement sur l’axe Casablanca-Rabat), pour un budget annuel fixé, par le PGC, à 300 MDH. Le groupe déclare avoir limité ce budget, en adéquation avec les orientations du PGC, visant à maîtriser la croissance et à prioriser la transformation des actifs en cash.  


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page