Maroc

9e forum mondial de l’eau : le Maroc tient sa plénière ce jeudi

Après avoir marqué l’ouverture de l’événement planétaire, auquel prennent part plusieurs chefs d’État et de gouvernement, à travers la remise du trophée de la 7e édition du Grand Prix Mondial Hassan II de l’Eau à son lauréat, l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), le Maroc organise une plénière ce jeudi 24 mars sur «le développement rural pour renforcer la résilience face aux changements globaux». 

Le Royaume continue de marquer fortement sa présence à la 9e édition du Forum mondial de l’eau, qui se déroule encore jusqu’à samedi à Dakar, la capitale du Sénégal. En effet, lundi 21 mars, lors de l’ouverture du Forum, le Maroc s’est doublement fait remarquer. D’abord, à travers la remise du trophée de la 7e édition du Grand Prix Mondial Hassan II de l’Eau à l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), par Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’eau.

L’événement s’est, bien entendu, déroulé devant les membres du Conseil mondial de l’eau, plusieurs chefs d’État  et de gouvernement ainsi que des acteurs du secteur privé et de la société civile, venus des quatre coins du monde pour participer aux travaux du Forum axé sur le thème «la sécurité de l’eau pour la paix et le développement».

Un thème choisi pour servir de tremplin stratégique dans l’agenda international afin d’asseoir et de consolider une prise de conscience collective autour de l’eau, comme l’un des facteurs primordiaux pour favoriser le développement et l’éradication de la pauvreté.

Pour rappel, ce prestigieux prix, qui a été créé à l’initiative commune du Conseil mondial de l’eau et du Royaume du Maroc en 2000, a été décerné pour la première fois lors du 3e Forum mondial de l’eau organisé à Kyoto, en 2003.

Une forte délégation conduite par Nizar Baraka

Après la cérémonie d’ouverture officielle du Forum, Nizar Baraka, à la tête de la forte délégation marocaine qui prend part à l’événement, a procédé, dans l’après-midi du lundi, à l’inauguration du Pavillon Maroc, en présence du président du Conseil mondial de l’eau, Loïc Fauchon, du Haut Commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal, Hamed Diané Séméga, des lauréats des 6e et 7e éditions du Grand Prix Mondial Hassan II de l’Eau, de l’ambassadeur du Maroc au Sénégal, Hassan Naciri et des membres du Comité permanent du Grand Prix Hassan II.

Il s’agit, notamment, d’un pavillon de 325 m2, aménagé au Centre d’exposition du centre international de conférences Abdou Diouf (CICAD) qui se trouve à Diamniadio, une ville située à 30 km de Dakar, et comprend une salle d’expositions (Side events), un espace de partenariats liés aux thématiques de l’eau (Agriculture, OCP, Musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau, l’ONEE et Maroc vert), ainsi que des espaces aménagés pour échanger sur des problématiques liées aux préoccupations actuelles du monde.

Un pavillon de 325 m2 pour échanger et faire du business

Bref, le Pavillon Maroc, qui a été visité par le chef de l’État sénégalais, Macky Sall, est une vitrine de présentation des réalisations, du savoir-faire et des projets du Royaume dans le domaine de l’eau. Mais c’est également un espace d’échange d’expériences sur la sécurité hydrique et alimentaire, l’économie verte, le développement durable et de coopération. Ce jeudi 24 mars, le Maroc sera de nouveau sous les feux des projecteurs de ce 9e Forum mondial de l’eau. En effet, le Royaume organise une plénière sur «le développement rural pour renforcer la résilience face aux changements globaux».

Ce sera l’occasion de présenter l’expérience marocaine en matière de développement rural. Une expérience dont pourront s’inspirer certains pays d’Afrique subsaharienne pour réduire la pauvreté et l’enclavement dont souffrent les populations du monde rural dans le continent. En attendant, rappelons que le Forum mondial de l’eau se tient tous les trois ans.

Celui de cette année, qui sera clôturé samedi 26 mars, est organisé par le Conseil Mondial de l’eau et le gouvernement sénégalais, pour permettre aux chefs d’État et de gouvernement, acteurs du secteur privé et de la société civile, d’échanger sur les problématiques liées à la gestion durable de l’eau et à l’accès aux services d’assainissement.

À noter que ce forum mondial de l’eau de Dakar est une étape importante de préparation de la conférence onusienne sur l’eau qui se tiendra en 2023 à New York, la première depuis 1977. Organisé pour la première fois en Afrique de l’Ouest, il marque une mobilisation sans précédent de la communauté internationale, qui se retrouvera à la COP 15 sur la désertification en mai 2022, en Côte d’Ivoire, et à la COP 27 sur le climat à la fin de l’année, en Egypte.

Aziz Diouf / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page